Publicité

Lexus retarde l’arrivée de son innovant volant Yoke

C’était une nouveauté salutaire pour Lexus, la marque premium de Toyota. Son premier SUV 100% électrique : le RZ. Partageant sa plateforme et ses composants avec les Toyota bZ4X et Subaru Solterra, le RZ en est le pendant cossu, et plus haut de gamme. Le RZ est un grand SUV, concurrent des Nissan Ariya (et de ses jumeaux chez Toyota et Subaru bien sûr). Il présente un design plutôt doux, et fluide. Il se dote de deux moteurs électriques, un sur chaque essieu. Lesquels développent 313 chevaux, pour un 0 à 100 km/h de 5,6 secondes. Il présente un style audacieux, moins clivant que ce à quoi nous habitue Lexus généralement. Il fait le plein de curiosités, parmi lesquelles son toit panoramique qui peut être teinté de manière superficielle, via des modules électroniques. Tout pour le luxe !

Un innovant volant coupé en deux

C’est surtout sur le plan des innovations qu’il vaut le détour, puisqu’il embarque en options un volant de type « Yoke ». Vous savez, ce « demi-volant », introduit en première mondiale par Tesla sur sa Model S ? En plus d’offrir une ergonomie différente des volants classiques, il est aussi plus précis. Car en lieu et place d’une colonne de direction comme sur la plupart des voitures, le volant Yoke est relié de manière électronique, par câble (Steer-by-wire). Une prouesse qui permet en un demi-coup de volant de faire tourner entièrement les roues. Alors qu’une crémaillère classique demande jusqu’à deux tours complets du volant ! Une innovation esthétique et technique donc, que Lexus...Lire la suite sur Autoplus