"Quand on est dans l'excès, on n'est plus audible": la mise en garde de Rachida Dati à Eric Zemmour

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Rachida Dati invitée de BFMTV/RMC le 10 septembre 2021. - BFMTV/RMC
Rachida Dati invitée de BFMTV/RMC le 10 septembre 2021. - BFMTV/RMC

Une candidature d'Eric Zemmour à l'élection présidentielle de 2022? A ce stade, "une candidature qui n'en n'est pas vraiment une" pour Rachida Dati. Invitée sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi, la maire Les Républicains du 7e arrondissement de Paris a réagi aux prises de position du polémiste.

"Quand on est dans l'excès, moi je trouve qu'on n'est plus audible. Oui on a des problèmes graves en France: l'islamisme, les inégalités, les violences, la criminalité, le trafic de stup'... Tout ça fracture la France", estime l'ancienne ministre de la Justice.

Des points de convergence sur le fond donc, mais pas sur la forme. Néanmoins, la candidature du polémiste pourrait bien représenter un danger pour la droite, et semer la confusion chez l'électorat dur des Républicains.

Au point que le candidat à la primaire LR Eric Ciotti suscite la polémique en disant préférer voter Eric Zemmour qu'Emmanuel Macron en cas de second tour entre les deux hommes. Le patron des députés du parti Damien Abad qualifiait même ce jeudi Eric Zemmour de "grenade dégoupillée" visant à "faire exploser la droite".

Chez LR, toujours pas de candidat défini

D'autant que la droite en question n'arrive pas à trouver son candidat pour 2022, ni même à se mettre d'accord sur la mise en place de primaires, ou non. Alors que les cadors du camp politique ont tenu à s'afficher unis lors d'un repas aux journées parlementaires, Rachida Dati estime que le but aujourd'hui est d'arriver à une candidature unique.

"On a un projet, un patron de parti qui a fait travailler les élus, les militants et adhérents du parti. Aujourd'hui nous souhaitons un candidat unique à l'élection présidentielle", affirme-t-elle.

"Il y a effectivement l'idée de la primaire, nous allons poser la question le 25 septembre à nos militants, ils choisiront de mettre en place une primaire dans notre famille politique, ou pas." Réponse après le 25 donc pour une éventuelle primaire des Républicains. Avec Rachida Dati candidate? Pas pour rejoindre la course à la présidentielle en tout cas.

"Je ne serai pas candidate à l'élection présidentielle, mais je participerai au débat. On a dévoyé, désacralisé cette élection, ce n'est pas un casting", lance l'élue de Paris.

Interrogée également sur le cas de Xavier Bertrand qui a dit ne pas vouloir se soumettre à l'exercice de la primaire, Rachida Dati assure que le président des Hauts-de-France doit expliquer publiquement quelle est la meilleure configuration pour que la droite se range derrière un seul et même candidat.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles