L'ex-président bolivien Evo Morales a quitté l'Argentine pour le Venezuela

Source AFP
·1 min de lecture
L'ex-dirigeant bolivien Evo Morales a quitté vendredi 23 octobre l'Argentine pour le Venezuela à bord d'un avion du gouvernement vénézuélien. (Photo d'illustration)
L'ex-dirigeant bolivien Evo Morales a quitté vendredi 23 octobre l'Argentine pour le Venezuela à bord d'un avion du gouvernement vénézuélien. (Photo d'illustration)

Son départ intervient quelques jours après la victoire de son héritier politique Luis Arce, officiellement devenu le nouveau président bolivien. L'ex-dirigeant bolivien Evo Morales a quitté vendredi 23 octobre l'Argentine pour le Venezuela à bord d'un avion du gouvernement vénézuélien, a annoncé l'agence de presse officielle argentine Telam. Evo Morales s'était réfugié en décembre 2019 à Buenos Aires après avoir démissionné de la présidence bolivienne à la suite d'une crise post-électorale.

Il a quitté l'aéroport international Ezeiza de Buenos Aires vendredi à 17h15 heure locale (20h15 GMT) à destination de Caracas, a indiqué Telam. L'ex-président bolivien (2006-2019) retournera dans la capitale argentine dimanche prochain, selon la presse locale. Il avait annoncé il y a quelques jours qu'il prévoyait de retourner en Bolivie à une date non encore fixée après le triomphe retentissant de son dauphin politique au premier tour de l'élection présidentielle de dimanche dernier. « Mon retour en Bolivie n'est pas encore été programmé », avait-il déclaré mercredi. Le président argentin, Alberto Fernandez, avait exprimé plus tôt son « grand souhait d'accompagner Evo lors de son retour dans sa patrie ».

Départ en exil

Figure emblématique de la gauche sud-américaine, Evo Morales a dû quitter le pouvoir en novembre 2019 alors qu'il avait été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle d'octobre lors de laquelle il briguait un quatrième mandat. L'opposition refusait de [...] Lire la suite