L'ex-miss France Vaimalama Chaves agressée à Paris

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En larmes, l'ex Miss France Vaimalama Chaves a témoigné de son agression subie à Paris samedi. 

Elle a été attaquée par une bande de jeunes garçons moins de 18 ans qui lui ont jeté des cailloux avant de tenter de voler son portable. C'est en larmes et très en colère que l'ancienne miss France Vaimalama Chaves a témoigné de l'agression qu'elle a subie samedi à Paris. «Pour commencer, ils m'ont jeté des cailloux dessus "pour rigoler», explique-t-elle. La Polynésienne a voulu confronter celui qui l'avait visé quand «une quinzaine de jeunes gars» l'ont entourée et ont tenté de dérober son téléphone. Vaimalama Chaves a tenté de les filmer et a prévenu la police qui a dédaigné son appel à l'aide. Quand elle est repartie, les jeunes lui ont jeté à nouveau des cailloux dessus.

«Pourquoi devrions-nous nous taire ? Pourquoi devrions-nous subir ? Je suis déçue de ne pas savoir quoi faire, je suis démunie, s'il vous plait, conseillez-moi», s'indigne encore la Miss, qui se sent surtout «faible et démunie». Vaimalama Chaves a porté plainte. «La Polynésie m'a appris la douceur et la gentillesse mais ici, tous mes acquis n'ont pas leur place à Paris. Le respect n'existe pas, la tolérance non plus», regrette-elle encore. «J'ai encore plein d'étoiles à faire briller dans mon coeur, on continue», conclut-elle, les yeux encore gonflés par les larmes.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles