Publicité

Pour sa levée de fonds, Joe Biden entouré de Barack Obama, Bill Clinton, Lizzo… et des manifestants pro-Palestine

Barack Obama, Joe Biden et Bill Clinton présents lors de la collecte de fonds pour la campagne présidentielle de Biden le 28 mars à New York.
BRENDAN SMIALOWSKI / AFP Barack Obama, Joe Biden et Bill Clinton présents lors de la collecte de fonds pour la campagne présidentielle de Biden le 28 mars à New York.

ÉTATS-UNIS - C’était une soirée mouvementée. Joe Biden a tenu sa levée de fonds jeudi 28 mars, un événement marqué par la présence de deux anciens présidents, des performances de grandes célébrités américaines mais aussi des manifestations pro-Palestine. Si l’actuel président des États-Unis a réussi à obtenir des fonds records de 25 millions de dollars pour financer sa campagne, ce n’est pas le seul fait marquant de cette soirée qui s’est déroulée à New York.

Joe Biden, jugé « apte » après son examen médical annuel, se moque des critiques

La soirée avait bien commencé pour Joe Biden, acclamé à son arrivée aux côtés de Barack Obama et de Bill Clinton sur la scène du Radio City Hall de Manhattan.

Plusieurs personnalités célèbres étaient venues le soutenir : la rédactrice en chef de Vogue, Anna Wintour, les acteurs et actrices Ben Platt, Cynthia Erivo et Lea Michele, ou encore le présentateur et humoriste Stephen Colbert, qui a animé un débat entre les trois présidents présents sur scène.

Les chanteuses Queen Latifah et Lizzo se sont aussi produites pour l’occasion. Des opposants à Joe Biden n’ont pas manqué de critiquer la présence de cette dernière, accusée d’avoir harcelé certaines de ses danseuses et d’avoir créé un environnement de travail hostile. La chanteuse de About Damn Time n’a, à ce jour, fait l’objet d’aucune condamnation.

Des manifestants pro-Palestine

Les républicains ont aussi critiqué le choix de l’actuel président d’avoir maintenu sa collecte de fonds alors que se tenaient, le même jour à New York, les funérailles de Jonathan Diller, un policier tué par arme à feu dans l’exercice de ses fonctions. Donald Trump, lui, a fait le déplacement aux obsèques.

« Joe Biden est le président des États-Unis, il aurait pu utiliser ce temps pour autre chose. À l’inverse, il voulait faire la fête avec Lizzo » a notamment critiqué Anthony D’Esposito, élu républicain de la chambre des représentants, sur la chaîne conservatrice Newsmax.

La Maison Blanche a annoncé que le président avait appelé ce vendredi le maire de New York pour lui offrir ses condoléances après la « mort tragique » de l’officier.

La collecte de fonds a surtout été marquée par des manifestations de soutien à la Palestine, à l’intérieur de la salle comme à l’extérieur. La discussion entre les trois présidents sur scène a été interrompue à plusieurs reprises par des cris de soutien pro-palestiniens. Dans la rue, des manifestants s’étaient aussi rassemblés à proximité de la salle de spectacle pour dénoncer la politique de Joe Biden vis-à-vis d’Israël, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Le président américain a déjà été interpellé de cette façon à plusieurs reprises pendant des apparitions publiques, et chacun de ses déplacements donne lieu désormais à des rassemblements aux cris de « Libérez la Palestine ! » ou « Joe le génocidaire ».

L’intervention des trois présidents s’est cependant conclue sur une note plus légère, lorsqu’ils ont chaussé des lunettes de soleil de type Aviator, l’accessoire favori de Joe Biden, comme vous pouvez le voir sur cette photo partagée par le président sur son compte X (ex-Twitter).

À voir également sur Le HuffPost :

Présidentielle américaine : Biden se moque encore des critiques sur son âge et les retourne contre Trump

Guerre Israël - Hamas : À Gaza, Joe Biden veut construire un « port temporaire » pour acheminer de l’aide