L'Europe, source d'intox

Slate.fr

Comment se créent les intox sur l'info européenne et comment il est difficile de lutter contre. L'Union européenne aurait parfois des idées bien étranges. Comme celle d'interdire les oeufs à la douzaine ou les plantes médicinales. Ne vous inquiétez pas, tout cela, c'est de l'intox. Bien souvent, il est difficile de connaître leurs origines. Comme toutes rumeurs. Pourtant, les fausses informations concernant l'Union européenne peuvent parfois terminer jusque dans les plus grand médias. L'interdiction du Nutella Slate.fr en avait déjà parlé dans un précédent article, intitulé «L'Europe, ce bouc émissaire». En juin 2010, une rumeur s'était répandue très rapidement à travers le continent: l'UE serait sur le point d'interdire le Nutella. La célèbre pâte à tartiner serait trop grasse et sucrée. La mobilisation des fans a été forte sur le net, le monde politique s'en est aussi mêlé. Le ministre italien chargé des Affaires européennes parlait alors de «fondamentalisme nutritionnel». Contre-offensive de Bruxelles : un simple communiqué officiel, pour clarifier les choses en se défendant de vouloir interdire quoique ce soit. A cette époque, les députés européens planchaient sur la «directive consommateurs» qui doit améliorer l'étiquetage des produits gras ou contenant des OGM. Composé à 60% d'huile de palme, le Nutella tombait et tombe toujours de facto dans la catégorie des produits peu recommandables. Rien de plus. L'origine de la rumeur est restée inconnue. Les soupçons se sont évidemment porté sur celui à qui profiterait le plus le crime... La fin des plantes médicinales La petite dernière et qui a connu un certain succès. Une pétition lancée au mois de mars 2011 annonçait que la transposition d'une directive européenne dans le droit français allait prochainement interdire et bannir les plantes médicinales de France. L'argumentaire fut très persuasif avec 153744 signatures récoltées, résultat d'un (...) Lire la suite sur Slate.fr