Publicité

L'Espagne, l'Irlande, Malte et la Slovénie se disent prêtes à reconnaître l'État de Palestine

L'Espagne, l'Irlande, Malte et la Slovénie se disent prêtes à reconnaître l'État de Palestine

L’Espagne, l’Irlande, Malte et la Slovénie se disent prêtes à reconnaître l’Etat de Palestine. Les dirigeants des quatre pays se sont réunis en marge d'un sommet à Bruxelles vendredi pour discuter de leur "volonté de reconnaître la Palestine".

"Nous sommes d'accord pour dire que le seul moyen de parvenir à une paix durable et à la stabilité dans la région est de mettre en œuvre une solution à deux États, avec des États israélien et palestinien vivant côte à côte, dans la paix et la sécurité", peut-on lire dans une déclaration commune.

Bien que l'UE soutienne la solution dite à deux États, elle n'a pas encore soutenu unanimement la reconnaissance d'un État palestinien.

Depuis le début de la guerre à Gaza, l'Irlande et l'Espagne ont exprimé à plusieurs reprises leur volonté de reconnaître la Palestine et ont été les fers de lance des efforts visant à durcir la position de l'UE à l'égard d'Israël face au nombre de victimes des combats dans l’enclave palestinienne.

Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, a promis en novembre dernier que son nouveau gouvernement ferait de la reconnaissance du statut d'État palestinien sa principale priorité en termes de politique étrangère.

Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a également confirmé en février qu'un groupe d'États membres était en pourparlers pour reconnaître formellement la Palestine afin de permettre "une négociation plus équitable" lorsque la guerre prendra fin.