Publicité

L'Espagne envisage de fournir des préservatifs gratuits aux jeunes

L'Espagne envisage de fournir des préservatifs gratuits aux jeunes

L'Espagne envisage de fournir gratuitement des préservatifs aux jeunes afin de lutter contre les taux élevés d'infections sexuellement transmissibles (IST).

La ministre de la Santé, Mónica García, a annoncé cette mesure jeudi 14 mars 2024, devant la commission de la santé du Sénat.

"Il est absurde de payer un vaccin pour prévenir une infection mais pas une méthode de barrière telle que le préservatif", a déclaré la ministre.

Elle a expliqué que le ministère envisageait de rendre les préservatifs gratuits pour "les jeunes ayant un pouvoir d'achat plus faible, qui connaissent une augmentation significative des infections sexuellement transmissibles".

Les détails du plan n'ont pas encore été officiellement publiés par le gouvernement.

Le ministère espagnol de la Santé a indiqué à Euronews que la mesure était encore à l'étude.

L'agence de presse espagnole EFE a rapporté que les préservatifs gratuits seraient destinés aux jeunes âgés de 14 à 22 ans, indépendamment de leurs revenus.

Ils seraient disponibles dans les pharmacies en utilisant les cartes de santé des personnes, a rapporté l'agence en citant des sources du ministère.

Les régions espagnoles sont habilitées à gérer les questions liées à la santé, de sorte que le ministère devra se coordonner avec les gouvernements locaux.

Les IST en hausse en Europe

Mónica García a expliqué cette mesure potentielle par l'augmentation inquiétante des infections sexuellement transmissibles.

Selon un récent rapport publié par le ministère, les infections à la gonorrhée et à la syphilis sont en augmentation depuis le début des années 2000.

Dans le cas de la chlamydia, le nombre d'infections pour 100 000 personnes a plus que triplé entre 2016 et 2022.

L'Espagne n'est pas un cas isolé.

Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), en 2022, les cas de gonorrhée ont augmenté de 48 %, les cas de syphilis de 34 % et les cas de chlamydia de 16 % par rapport à l'année précédente.

En France, les préservatifs sont gratuits et remboursés par l'assurance maladie pour les jeunes de moins de 26 ans depuis janvier 2023.