Les artistes américains qui gagnent le plus d’argent

Ils sont talentueux, riches et célèbres. Mais qui sont les chanteurs américains qui gagnent le plus d’argent ? Voici les résultats pour 2011, d’après le classement annuel du magazine professionnel Billboard.

Le Top 3 des chanteurs américains les mieux payés

Leurs succès sont planétaires et chaque sortie de disque est un événement. Les chanteurs américains les plus célèbres n’en finissent pas de séduire leur public. Bilan : des ventes qui explosent et chaque année, des revenus mirobolants. En tête du classement, la chanteuse de country-pop Taylor Swift qui remporte en 2011 plus de 35 millions de dollars, devenant ainsi la chanteuse la mieux payée des Etats-Unis. A 22 ans, la lauréate de six Grammy Awards reste une véritable star outre atlantique : les revenus de ses tournées et ventes de disques ont atteint plus de 35 millions de dollars l’année dernière.
En seconde position, on retrouve le mythique groupe U2, avec des revenus estimés à 32,1 millions de dollars aux Etats-Unis en 2011, notamment grâce aux dates américaines de leur tournée 360 Degree Tour.
La troisième place revient quant à elle à Kenny Chesney, un chanteur de country peu connu à l’international mais très célèbre aux Etats-Unis : il remporte près de 29,8 millions de dollars en 2011.

Et les autres…

Parmi les chanteurs les mieux payés aux Etats-Unis sur l'année 2011, on trouve également Lady Gaga, toujours plébiscitée, qui occupe la 4e place du classement avec 25,4 millions de dollars. Elle est suivie par Lil Wayne avec 23,2 millions, Sade (16.4 millions), Bon Jovi (7e, 15,8 millions) et Céline Dion (8e, 14,3 millions). La célèbre Adele arrive 10e du classement américain (13,1 millions), malgré l'annulation de plusieurs dates de sa tournée américaine suite à une opération des cordes vocales. Elton John (13e avec 12 millions) se place juste devant la chanteuse Katy Perry. Le Canadien Justin Bieber, qui n'a pas fait de tournée américaine en 2011, se retrouve quant à lui en 35e position avec 5,5 millions de dollars.

La suite du débat

La suite du débat