Publicité

Quelle est l'empreinte carbone d'un mail ?

Alors que nous envoyons et recevons des mails quotidiennement, peu d'entre nous sont conscients de l'impact environnemental de ces actes apparemment insignifiants. Selon les estimations de l'Ademe, un e-mail standard sans pièce jointe génère environ 4 grammes de CO2. Ce bilan carbone est principalement dû à l'énergie consommée pour le fonctionnement des serveurs, des centres de données et des appareils utilisés pour envoyer et recevoir le message. Cette quantité vous semble faible ? Imaginez à quel point elle s'additionne rapidement étant donné le nombre colossal d'e-mails échangés chaque jour dans le monde !

Tout dépend de la taille du mail, de la durée de stockage des données et du type d'équipement utilisé. Un mail avec une pièce jointe lourde ou stocké sur un serveur pendant une longue période aura un coût énergétique évidemment plus élevé. Par exemple, stocker un mail de 1 MB pendant un an sur un serveur pourra produire jusqu'à 10 grammes de CO2. Mais l'impact d'un mail va au-delà de sa simple émission de CO2. Il contribue également à la consommation globale d'énergie des data centers et des réseaux de communication. Ces installations requièrent une quantité considérable d'électricité, souvent produite à partir de sources non renouvelables. Sans oublier la fabrication et l'entretien des équipements informatiques nécessaires à la gestion des e-mails, qui jouent également sur le bilan carbone

L'impact environnemental du numérique est indéniable, mais comparativement, l'impact (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En montagne, pourquoi fait-il froid alors qu'on est plus proche du Soleil ?
Qu’est-ce que la mythique vague Belharra attendue sur le pays Basque ?
Quel est l'arbre le plus vieux de France ?
Qu’est-ce que les polluants éternels ?
Sel et neige : est-ce nécessaire de mettre du sel sur la neige ?