Publicité

L'école à remonter le temps - "Pas de 'wesh' dans les années 50, ni 80, ni 90 d'ailleurs", "Cette génération fait encore plus peur que celle d'avant", "Ce qui me gêne chez les ados, c'est leur façon de parler ainsi que leur vocabulaire, enfin leur peu de vocabulaire" : les tics de langage des élèves insupportent les internautes

Ce lundi 26 février, le deuxième numéro de "L'école à remonter le temps" a été diffusé sur M6. Les élèves ont été transportés dans les années 50 et 80. De quoi rendre les téléspectateurs nostalgiques. Néanmoins, les internautes ont été insupportés par les tics de langage des collégiens.

Les tics de langage des élèves dans
Les tics de langage des élèves dans "L'école à remonter le temps" ont insupporté les internautes. Capture écran M6

Pour bien démarrer la semaine en beauté, les téléspectateurs ont fait un saut dans le passé grâce à M6. Un nouveau numéro de "L'école à remonter le temps" a été diffusé sur la sixième chaîne et a embarqué les élèves, ainsi que des professeurs, dans un véritable voyage dans le temps. Cette fois-ci, direction les années 1950, à l'époque de leurs grands-parents. L'après Seconde Guerre mondiale rythmait la vie des Français, au cours de cette époque appelée "Les Trente Glorieuses". Cette période était marquée par une forte croissance économique et une augmentation du niveau de vie. Mais alors, à quoi ressemblait réellement l'école au cours de ces années-là ? "L'école à remonter le temps" a offert un petit aperçu aux Français.

VIDÉO - Pour Emmanuelle Ménard (députée de l'Hérault) l'uniforme à l'école "va gommer les inégalités" face à la "tyrannie des marques"

Quinze collégiens ont décidé de tenter cette aventure et de découvrir l'école au cours des différentes décennies. Si le premier épisode avait créé un vif débat sur la Toile, ce deuxième numéro a plongé les téléspectateurs dans une profonde nostalgie... Surtout lorsque les élèves ont été transportés dans les années 80 en deuxième partie de soirée. Entre cours de géographie, de publicité, de technologie ou encore looks colorés, cette décennie a rappelé de bons souvenirs aux internautes. Et les collégiens ont semble-t-il plutôt apprécié cette époque.

"2 élèves viennent de réussir à prononcer 3 phrases chacun sans caser de "genre", "wesh", "en vrai", "en fait", je retrouve foi en l'humanité"

Cependant, en regardant cette émission, ce lundi 26 février, de nombreux abonnés de X, l'ancien Twitter, ont été particulièrement choqués par le langage des écoliers. Si dans les années 50, un langage plutôt "soutenu" était obligatoire et employé à l'école, à présent, tous les élèves/jeunes utilisent des "wesh" à tout-va. "Ce qui me gêne le plus chez les ados de maintenant, c'est vraiment leur façon de parler ainsi que leur vocabulaire, enfin leur PEU de vocabulaire", déplore ainsi un internaute.

"Quand j'avais leur âge, j'avais aussi des tics de langage"

Si ces tics de langage en ont insupporté plus d'un, des utilisateurs de X ont tout de même voulu défendre ces collégiens. Ils ont rappelé qu'ils n'avaient que 13 ans et qu'ils participaient à cette émission juste pour "s'amuser". D'autres ont également souligné que ces élèves avaient un très bon "niveau intellectuel".

VIDÉO - À Béziers, les élèves testent des uniformes « à la Harry Potter » pour la rentrée