Publicité

Leasing social : les retardataires pourront-ils bénéficier de la voiture électrique à 100 euros ?

Rouler en Fiat 500 électrique pour 49 euros euros par mois vous faisait très envie mais vous étiez convaincu d’avoir du temps avant de vous décider à sauter le pas. Dommage : à cause de votre procrastination, vous ne pouvez déjà plus bénéficier du leasing social, promesse de campagne d’Emmanuel Macron mise en oeuvre le 1er janvier par le gouvernement et qui permet de louer une voiture électrique pour une centaine d’euros maximum par mois.

L’Elysée annonce, ce lundi 12 février, la fin de cette initiative, victime de son succès avec 50 000 demandes déposées depuis l’ouverture des réservations il y a six semaines, au lieu de l’objectif de 20 000 que le gouvernement s’était fixé pour cette année. Ces «50 000 commandes déjà passées seront honorées», qui représentent seulement 1% des 4 à 5 millions de Français éligibles au leasing social, précise à Capital le cabinet de Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique.

Une nouvelle vague de commandes

Ne tapez pas du pied, vous qui ne faites pas partie de ces 50 000 heureux élus, c’en est fini du leasing social pour 2024 mais pas pour toujours. «Une nouvelle vague de commandes sera mise en place en 2025 car le gouvernement souhaite une montée en puissance de ce dispositif», indique le cabinet du ministre. L’édition 2025 du leasing social démarrera même dès fin 2024, précise l’Elysée.

Mais avec un objectif de combien de Français bénéficiaires ? A nouveau 50 000 ? «Aucune idée, il est trop tôt» pour le fixer, répond le cabinet de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tarif des carburants : Casino sonne-t-il le retour des opérations à prix coûtant ?
Etats-Unis : un taxi autonome Waymo incendié en pleine rue à San Francisco
Leasing social : l'exécutif annonce déjà la fin du dispositif pour 2024
Vente de véhicule : ce geste anodin qui peut vous coûter cher
Votation sur les SUV à Paris : Bruno Le Maire dénonce «une mascarade»