Publicité

Le non-recours à l'hydroxychloroquine, un "holocauste" selon Raoult : un dérapage de trop pour les médecins

Le professeur marseillais a posté un message sur son compte X qui fait vivement réagir les médecins, qui réclament des sanctions contre lui.

Le professeur marseillais fait polémique après avoir tenu des propos comparant le non-recours à l'hydroxychloroquine à la Shoah (Photo by Christophe SIMON / AFP)
Le professeur marseillais fait polémique après avoir tenu des propos comparant le non-recours à l'hydroxychloroquine à la Shoah (Photo by Christophe SIMON / AFP)

Des sanctions contre Didier Raoult ? C'est le souhait de plusieurs médecins après la dernière publication sur X, anciennement Twitter, du professeur marseillais. Dans un long message, Didier Raoult fait la publicité d'un documentaire américain de John Davidson sur l’hydroxychloroquine, qui montrerait que "des millions de personnes auraient pu être sauvées" du Covid-19 si le traitement à l'hydroxychloroquine avait été administré, comme le réclame depuis longtemps le professeur Raoult.

Dans le prolongement de son message évoquant des milliers de personnes qui auraient pu être sauvé, Didier Raoult écrit que "les auteurs de cet holocauste" sont Olivier Véran, alors ministre de la Santé, le directeur de l'APHM (Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille) et la directrice général de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament).

"Les insultes ont assez duré"

L'utilisation du mot "holocauste" par Didier Raoult suscite une levée de boucliers de la part de nombreux médecins, qui réclament des sanctions de la part des autorités médicales en France, et notamment des ministres Frédéric Valletoux et Catherine Vautrin.

"Trop c’est trop ! L’imposture scientifique pharmacologique, la désinformation, les insultes ont assez duré. L’inaction n’est plus une option, Frédéric Valletoux, Catherine Vautrin, Emmanuel Macron, Sylvie Retailleau, Olivier Véran", écrit ainsi le professeur en pharmacologie Mathieu Molimard sur X.

"Pouvez-vous siffler vraiment la fin de la partie ?"

De son côté, le docteur Jérôme Marty, président du syndicat UFML-S (Union française pour une médecine libre), appelle les ministres à "siffler la fin de la partie".

Un dérapage selon eux sur la Seconde guerre mondiale et la crise du Covid-19 qui n'est pas une première de la part du professeur marseillais. En 2022, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) alertait sur les parallèles douteux de Didier Raoult entre la Shoah et le passe vaccinal.

Une ambigüité sur le terme "holocauste"

Parmi les extraits qui sont pointés du doigt, une vidéo dans laquelle Didier Raoult dénonce le processus qui a conduit à l’extermination. "Juifs, tsiganes, homosexuels, nazisme, Vichy… tout y passe au nom de la lutte contre le 'péril' que constituerait le passe vaccinal", notait l'association.

Sauf qu'il y a une ambiguïté sur le terme holocauste. Si le terme historique renvoie aux persécutions dont les Juifs furent les victimes de la part des nazis durant la Seconde guerre mondiale, l'holocauste peut aussi désigner un "Sacrifice sanglant exécuté dans un but religieux", précise Larousse.fr.

VIDÉO - Covid : Didier Raoult peut-il être condamné pour des patients morts, traité à l'hydroxychloroquine ?

L'efficacité de l'hydroxychloroquine au coeur des polémiques

Didier Raoult, qui défend l'efficacité de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19 malgré les preuves de son inefficacité, est au coeur de plusieurs polémiques.

À LIRE AUSSI>> Covid-19 : vers un scandale sanitaire concernant les morts liés à l'hydroxychloroquine ?

L'efficacité de l'hydroxychloroquine a en effet été démentie par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), qui a par ailleurs saisi la justice en juin 2023 concernant des essais cliniques de l'IHU impliquant ce même traitement. Une étude suggère que le recours à l'hydroxychloroquine serait à l'origine de plusieurs morts. Didier Raoult est aussi accusé par des scientifiques d'avoir mené "des essais cliniques sauvages sur 30 000 cobayes par des scientifiques.