Le Meilleur Pâtissier 7 : le niveau des candidats de cette année est définitivement (trop) bas

Katia Rimbert
Journaliste

La compétition continue dans Le Meilleur Pâtissier. Mais petit hic, après cinq semaines de concours, le niveau des candidats est toujours aussi bas. Du coup, non seulement on ne salive pas devant leurs gâteaux mais on commence à s’ennuyer ferme non ?

(c) Capture M6

Y aurait-il eu une erreur de casting ? En tout cas, depuis le début du Meilleur Pâtissier saison 7, le niveau n’est pas vraiment au rendez-vous. Je vous moi venir d’ici. Oui, ce sont des pâtissiers amateurs et OUI jamais ô grand jamais on arriverait à faire le dixième de leurs réalisations. Mais nous, on n’est en pas en prime sur M6.

Les mauvais élèves
Après cinq semaines de compétition, on peut quand même attendre une certaine maîtrise dans les desserts. On ne demande pas grand-chose en plus. Juste réussir une crème au beurre, une pâte à tarte, une ganache, un glaçage… Enfin la base quand on fait de la pâtisserie quoi. Mais non, ce soir encore, la revisite de la tarte aux fruits a tourné au désastre.

Quant à l’épreuve technique, alors là il n’y avait plus personne. Cette fois-ci, Mercotte avait demandé aux candidats d’ériger un ananas – un gâteau du 19ème siècle en forme du fruit éponyme. Comme toutes les semaines depuis le début de l’émission, on a assisté à un massacre. “C’est un scandale !” a lancé la blogueuse culinaire avait de qualifier de “kloug” un des ananas qui était visiblement dur comme du bois. Comme d’habitude, les accusés étaient morts de rire… Et de honte.

Le jury a failli s’étrangler
Cyril Lignac et Mercotte ont même eu une petite surprise à la dégustation en découvrant que certains participants avaient laissé un pique en bois en plein milieu de l’ananas. Les gars, c’était censé vous aider au montage mais manquer de tuer Mercotte !

Julien, le benjamin du concours qui nous épate du haut de ses 16 ans, a lui aussi complètement raté son épreuve. Foutu pour foutu, il a étalé sa meringue à la main au moment du dressage de l’écorce de l’ananas. A LA MAIN, en toute détente.

(c) Capture M6

Après cette épreuve riche en émotions, les jurés ont dû goûter les gâteaux tutti frutti des candidats avec une pointe de folie. Et ils n’ont pas été déçus du voyage.

Bon, on ne va pas se mentir, cette année les candidats ne sont pas très doués. On a vu beaucoup mieux dans Le Meilleur Pâtissier. Au départ, on pensait qu’ils allaient se roder, que les recettes allaient être de plus en plus maîtriser, que la technique comme la créativité de certains allaient nous bluffer… Mais on attend toujours. Sur Twitter, vous êtes nombreux à déplorer la qualité du cru 2018. Et vous n’êtes pas les seuls puisqu’il y a deux semaines, le tablier bleu n’avait été remis à personne tellement les desserts présentés étaient catastrophiques. Un première dans l’histoire du programme, c’est dire.

Le point positif dans tout ça, c’est qu’on se sent un peu moins nul. Et qu’on culpabilisera moins la prochaine fois qu’on sortira un marbré Savane de son emballage pour le dessert.

Katia Rimbert