Le Mans : violents affrontements entre forains et forces de l'ordre

Incidents au Mans entre forains et forces de l’ordre

Des gaz lacrymogènes et une grenade de désencerclement ont été utilisés pour tenter de disperser plusieurs centaines de forains, regroupés devant la mairie.

Des barricades, une caravane incendiée, des manifestants cagoulés… Le centre-ville du Mans (Sarthe) avait des allures de ville assiégée, lundi 25 mars. En cause, le conflit qui oppose la municipalité aux forains depuis plusieurs jours.

Plusieurs centaines de forains se sont réunis dans la matinée devant la mairie du Mans pour protester contre la décision de déplacer leurs activités en dehors du centre-ville. Rapidement, la situation a dégénéré comme le montrent les vidéos de journalistes présents sur place.


Les manifestants ont notamment tenté de projeter une caravane en feu vers les forces de l’ordre.


D’autres actions ont également eu lieu au niveau de la gare TGV, où les voies ont été occupées durant plusieurs heures par les manifestants. Selon l’AFP, entre 300 et 500 personnes ont pris part à ces actions au Mans.


Les affrontements auraient fait au moins un blessé dans les rangs des manifestants. Plusieurs photos montrent le pied d’un homme dont la blessure ressemble à celles infligées par les grenades de désencerlement.

“Une violence insurrectionnelle inacceptable”
Stéphane Le Foll

L’ancien ministre socialiste et actuel maire du Mans, Stéphane Le Foll, dénonce “une violence insurrectionnelle inacceptable”, après les incidents. Vendredi, la mairie du Mans avait dû être évacuée préventivement après une manifestation des forains. Elle a de nouveau dû être évacuée ce lundi.

Interrogée sur BFM, la députée de la Sarthe Sylvie Tolmont (PS) dénonce “un coup de force des forains”.



Dans l’après-midi, une délégation a été reçue à la mairie. A sa sortie, Norman Bruch, l’un des représentants, a appelé à “bloquer la ville”.