Le compromis avec Skopje violemment contesté à Thessalonique

Des manifestants ont affronté la police lundi soir à Thessalonique, dans le nord-est de la Grèce, où plusieurs dizaines d'entre eux ont tenté de perturber une réunion publique consacrée à l'accord trouvé entre Athènes et Skopje sur le nom de l'ancienne république yougoslave de Macédoine. /Photo prise le 25 juin 2018/REUTERS/Alexandros Avramidis

ATHÈNES (Reuters) - Des manifestants ont affronté la police lundi soir à Thessalonique, dans le nord-est de la Grèce, où plusieurs dizaines d'entre eux ont tenté de perturber une réunion publique consacrée à l'accord trouvé entre Athènes et Skopje sur le nom de l'ancienne république yougoslave de Macédoine.

Les ministres des Affaires étrangères de Grèce et de Macédoine ont signé au mois de juin un accord rebaptisant l'ex-république yougoslave en "République de Macédoine du Nord", mais cet accord est contesté des deux côtés de la frontière.

Lundi, des manifestants ont tenté de forcer le passage pour perturber une réunion publique organisée par Syriza, le parti au pouvoir en Grèce.

Drapés pour certains d'entre eux du drapeau bleu et bleu de la République hellénique, les manifestants ont rappelé qu'à leurs yeux, la Macédoine était grecque et traité les policiers de traîtres tout en leur jetant des pierres. La police a répliqué en les aspergeant de gaz lacrymogènes.

Selon de récents sondages, plus de 70% des Grecs sont opposés au compromis trouvé entre Athènes et Skopje.

La Macédoine a accédé à l'indépendance en 1991, à la faveur de l'éclatement de la Yougoslavie. Mais la Grèce refusait depuis lors de reconnaître le nom du pays, estimant qu'il sous-entendait des revendications territoriales sur la province grecque de Macédoine et revenait à s'approprier l'héritage d'Alexandre le Grand.


(Karolina Tagaris, Nicolas Delame pour le service français)

Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.