Le chef de guerre afghan Hekmatyar tend la main aux taliban

Le seigneur de guerre afghan Gulbuddin Hekmatyar a invité samedi les taliban à déposer les armes et à entamer des négociations pour conclure la paix en Afghanistan. /Photo prise le 29 avril 2017/REUTERS/Parwiz

MEHTAR LAM, Afghanistan (Reuters) - Le seigneur de guerre afghan Gulbuddin Hekmatyar a invité samedi les taliban à déposer les armes et à entamer des négociations pour conclure la paix en Afghanistan.

"Je vous invite à rejoindre la caravane de la paix et à cesser cette guerre inutile et impie", a-t-il déclaré lors d'un rassemblement de partisans et de dirigeants politiques dans la province de Laghman, à l'est de Kaboul.

Il s'agissait de la première prise de parole publique de Gulbuddin Hekmatyar depuis la conclusion en septembre d'un accord de paix entre le gouvernement afghan et son mouvement, le Hezb-e-Islami.

En février, le Conseil de sécurité des Nations unies a levé les sanctions visant le seigneur de guerre afghan, ouvrant la voie à son retour dans la sphère politique afghane.

Le président Ashraf Ghani s'est réjoui samedi des propos tenus par Gulbuddin Hekmatyar. Son retour, ont dit ses services dans un communiqué, "aura des conséquences remarquables sur la paix, la stabilité, la prospérité et le développement".

Gulbuddin Hekmatyar a traversé près de quatre décennies de guerre en Afghanistan en changeant régulièrement d'alliés.

Ce furent le Pakistan, à plusieurs reprises, les moudjahidines soutenus par les Etats-Unis à l'époque de l'occupation soviétique, ou plus tard les taliban même s'il semble avoir gardé ses distances avec eux ces dernières années.

Les combattants du Hezb-e-Islami ont été accusés d'avoir tué des milliers de civils lors du pilonnage de Kaboul en 1994 pendant la guerre civile qui les opposait notamment aux hommes du commandant Ahmed Shah Massoud, ou encore d'avoir participé aux côtés des taliban et d'Al Qaïda à des attaques contre les troupes étrangères de l'Otan et les forces gouvernementales.

En levant les sanctions visant Gulbuddin Hekmatyar de la liste des personnalités liées à Al Qaïda, au groupe Etat islamique et à d'autres organisations terroristes, l'Onu lui a en outre permis d'accéder à ses actifs auparavant gelés.

(Ahmad Sultan, Gilles Trequesser pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages