Publicité

L'avion de la légendaire Amelia Earhart potentiellement retrouvé, selon des explorateurs

Près d'un siècle plus tard, les restes de l'aéronef de la pionnière américaine de l'aviation Amelia Earhart pourraient avoir été retrouvés au fond de l'océan Pacifique, selon une entreprise d'exploration marine qui a publié lundi une image sonar.

La société américaine Deep Sea Vision (DSV) affirme que l'image a été captée après des recherches étendues dans une zone à l'ouest de l'île Howland, un récif inhabité perdu au milieu du Pacifique entre l'Australie et Hawaï.

Image sonar diffusée par Deep Sea Vision, le 29 janvier 2024, montrant un objet en forme d'avion qui serait le Lockheed 10-E Electra d'Amelia Earhart reposant à environ 4 875 mètres au fond de l'océan Pacifique (Deep Sea Vision/AFP - -)
Image sonar diffusée par Deep Sea Vision, le 29 janvier 2024, montrant un objet en forme d'avion qui serait le Lockheed 10-E Electra d'Amelia Earhart reposant à environ 4 875 mètres au fond de l'océan Pacifique (Deep Sea Vision/AFP - -)

L'un des mystères les plus intrigants de l'histoire de l'aviation

Avec son navigateur Fred Noonan, Amelia Earhart avait décollé le 20 mai 1937 d'Oakland, en Californie, pour devenir la première femme à effectuer un vol autour du monde, cinq ans après avoir été la première femme à traverser l'Atlantique en solitaire.

Mais les deux avaient disparu le 2 juillet après avoir décollé de Lae, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, pour un vol éprouvant de 4.000 km. Ils devaient se réapprovisionner en carburant sur l'île Howland, mais n'y sont jamais parvenus.

Cette disparition est restée l'un des mystères les plus intrigants de l'histoire de l'aviation, engendrant des dizaines de livres, films, et théories plus ou moins farfelues.

L'hypothèse prévalente considère que Amelia Earhart et Fred Noonan ont connu une pénurie de carburant et ont abandonné leur bimoteur Lockheed L-10 Electra près de l'île Howland.

Photo non datée prise dans les années 30 de l'aviatrice américaine Amelia Earhart aux commandes de son avion (AFP/Archives - STAFF)
Photo non datée prise dans les années 30 de l'aviatrice américaine Amelia Earhart aux commandes de son avion (AFP/Archives - STAFF)

Selon DSV, l'image floue captée par un robot sous-marin de l'entreprise "révèle les contours qui correspondent (au modèle) unique à deux queues, et à l'envergure de son aéronef de légende".

"Nous avons toujours pensé qu'elle aurait tout fait pour tenter de faire amerrir l'avion en douceur, et la signature de l'avion que nous voyons sur l'image du sonar suggère que ce fut le cas", a déclaré le patron de DSV, Tony Romeo, dans un communiqué.

L'entreprise dit avoir passé 90 jours à chercher 13.500 k[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi