Publicité

Laurent Wauquiez tacle le "parisianisme" et la "déconnexion" du gouvernement Attal lors de ses voeux à Lyon

"Ça me pose un problème". Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a attaqué ce vendredi 19 janvier le nouveau gouvernement de Gabriel Attal, l'accusant de "parisianisme" à l'occasion de ses vœux à la presse, présentés à l'hôtel de région, à Lyon.

"On a un gouvernement de 15 ministres et sur ces 15 ministres, on a 10 ministres qui soit sont élus sur Paris et l'Île-de-France, soit ont fait leur parcours professionnel intégralement là-bas", a-t-il détaillé.

"À un moment, ça se traduit forcément par une déconnexion", a-t-il estimé.

Dénonciation d'un manque de justice

Le président de région a également partagé qu'il ne trouvait "pas sain dans notre pays que ça évolue comme ça, que c'est pas sain d'avoir, au fond, un échelon national qui donne le sentiment, de plus en plus, d'être déconnecté et de ne pas traiter de façon juste notre pays".

Ce samedi, le Premier ministre Gabriel Attal, lui-même issu de région parisienne, s'est rendu dans le Rhône afin d'échanger avec 150 Français, dans le but de "mieux ressentir le pouls du pays". Il doit également rencontrer le président de la FNSEA lundi pour échanger sur les difficultés du monde agricole.

À plus de trois ans de l'élection présidentielle, Laurent Wauquiez apparaît comme le favori de son parti Les Républicains pour le scrutin et affiche régulièrement ses divergences avec le camp présidentiel. Face aux membres de son parti, il a promis le 1er octobre de les "conduire à nouveau vers un grand succès collectif" en 2027, se disant "prêt" à "déverrouiller la République française".

Article original publié sur BFMTV.com