Laurent Baffie nous parle de sa vie, ses choix et ses années de galère

Laurent Baffie a travaillé dur avant de s’imposer comme l’un des humoristes les plus plébiscités par le public français. Dans une interview, il confie à Yahoo sa jeunesse rebelle dans le 20ème et son amitié avec Jean-Marie Bigard.

Laurent Baffie, c’est quelqu’un de marrant à l’écran comme à la ville. “Si je n’étais pas pareil dans la vie, je ne pourrais pas être spontané en disant des conneries” confie-t-il. La coqueluche de Thierry Ardisson a travaillé dur pour toucher le cœur des Français.

Dans une interview accordée à Yahoo, il revient sur ses années moins fastes dans les rues du 20ème arrondissement accompagné de son ami de toujours, Jean-Marie Bigard. “Jean-Marie et moi, c’est de l’amour sans pénétration. On s’est connus, on avait pas un rond. Lui il bouffait un Mars par jour. Je l’ai accueilli à la maison. On allait écrire à la piscine de Saint-Ouen. On revient de loin.” En dépit de ces conditions, les deux boute-en-train n’ont jamais cessé d’y croire. “La nuit, on montait à Montmartre et je lui disais : “Tu vois Jean-Marie, un jour tout ça sera à nous.””

Et, ce qu’il apprécie le plus, c’est “faire chier mes potes”. “Si je vois que j’ai un pote que ça gène, je vais y aller trois fois plus fort juste pour le faire chier lui. Je ne peux pas m’en empêcher.” Impertinent, à l’écran comme à la ville.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles