Publicité

L'association Bloom relance une campagne (en BD) contre la pêche électrique

L'association Bloom relance une campagne (en BD) contre la pêche électrique

Dans une bande dessinée pédagogique, le dessinateur Terreur Graphique et l'auteure Capucine Dupuy dénoncent cette pratique pas encore totalement interdite en Europe.

Dans une rare unanimité, l’Assemblée nationale avait apporté en mars dernier son soutien au gouvernement pour qu’il obtienne l’interdiction définitive de la pêche électrique dans l’Union européenne en adoptant une proposition de résolution (mais qui n’a pas force de loi). Deux mois plus tôt, le Parlement européen s’était prononcé pour l’interdiction de cette pratique, s’opposant à la Commission qui souhaite l’autoriser à une plus large échelle en mer du Nord. Une première étape sur le long parcours législatif du texte, le Parlement devant négocier avec le Conseil (les États membres) et la Commission pour trouver un compromis final.

A lire aussi :Pêche électrique: quelles suites après le non du Parlement européen?

L’auteure Capucine Dupuy et le dessinateur Terreur Graphique (bien connu des lecteurs de Libé), s’associent pour réexpliquer les problèmes liés à cette pêche qui abîme les écosystèmes dans une BD humoristique mise en ligne par l’association pour la préservation des océans Bloom (et à découvrir ci-dessous). L’association invite les citoyens à «interpeller le président de la République et le ministre Stéphane Travert pour qu’ils défendent réellement l’interdiction totale et définitive de la pêche électrique en Europe» et que la France pèse diplomatiquement pour aboutir à cette issue.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

«Fin de vie, le dernier exil» : le droit à l'euthanasie en question
«Bredouilles» ou «écoeurés», des maires de banlieue déçus par le discours de Macron
Réforme de la SNCF: le Sénat modifie le projet de loi en commission
Affaire Ramadan : le théologien reste en prison
Sondage: la popularité de Macron (-3) et Philippe (-1) en baisse