L'armée irakienne demande aux habitants de Ramadi de partir

L’ARMÉE IRAKIENNE DEMANDE AUX HABITANTS DE RAMADI DE PARTIR

BAGDAD (Reuters) - Des avions militaires irakiens ont largué dimanche des tracts au-dessus de Ramadi, demandant aux habitants de la ville contrôlée par le groupe Etat islamique (EI) d'en partir dans les 72 heures, rapporte la télévision irakienne en citant un communiqué de l'armée.

Un officier a déclaré à Reuters sous le sceau de l'anonymat que le largage des tracts était "une indication qu'une opération militaire de grande ampleur pour reprendre le centre de la ville va bientôt débuter".

L'armée irakienne, qui prépare depuis des mois une offensive visant à reprendre la capitale de la province majoritairement sunnite d'Anbar, à l'ouest de Bagdad, a dit la semaine dernière avoir progressé sur deux fronts dans les faubourgs de la ville.

Les services de renseignement irakiens estiment que 250 à 300 combattants de l'EI sont retranchés dans le centre de Ramadi, dont ils ont miné les abords.

(Maher Chmaytelli et Ahmed Rasheed; Tangi Salaün pour le service français)