L'appel de Pascal Lamy : "Et si on prenait enfin l'avenir de l'Europe au sérieux?"

·1 min de lecture

Pascal Lamy, président émérite de l'Institut Jacques Delors, revient sur le lancement, au printemps dernier, de la Conférence sur l'avenir de l'Europe. Avec la pandémie de Covid-19 et le blocage d'une partie des pays membres, l'ancien commissaire européen et ex-patron de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), fait le constat d'un processus "à la peine". Et appelle les Vingt-Sept à réagir car, selon lui, "il n'est pas complètement trop tard". Voici la tribune qu'il a cosignée avec Christine Verger et Sébastien Maillard, respectivement vice-présidente et directeur de l'Institut Jacques-Delors : 

"Convenons-en, cette Conférence sur l'avenir de l'Europe lancée le 9 mai dernier depuis Strasbourg pour débattre des défis de la construction européenne est à la peine. Mise en place retardée d'un an, mais calendrier désormais très serré, gouvernance laborieuse pour des objectifs flous, communication presque confidentielle : tous les ingrédients semblent réunis pour que s'ensable l'ambitieux projet impulsé au départ par Emmanuel Macron en mars 2019. Le chef de l'État y proposait une grande conférence qui ne définirait pas moins qu'"une feuille de route pour l'Union européenne traduisant en actions concrètes de grandes priorités".

 

"

Le citoyen n'est pas qu'un électeur occasionnel

"

 

Quatre panels thématiques de 200 citoyens, comprenant une part significative de jeunes, ont commencé à se réunir à travers le continent pour formuler des propositions. Une assemblée plénière a été constit...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles