L'appel du pape pour la Syrie

Le Nouvel Observateur avec AFP
pape Benoît XVI

Le pape Benoît XVI a appelé dimanche 16 septembre la communauté internationale, et particulièrement les pays arabes, à agir pour trouver des solutions aux conflits qui ensanglantent la région, notamment en Syrie, et demandé aux Libanais de ne pas céder à la sédition.

Pour l'ultime jour de sa visite au Liban commencée vendredi, quelque 350.000 fidèles ont salué avec une grande ferveur dans la zone industrielle, à côté du port de plaisance de Beyrouth, le pape, âgé de 85 ans, qui a été accueilli par toutes les communautés pour la messe.

A partir de l'estrade, couverte d'un tapis vert et entourée de cèdres, symboles du Liban et d'oliviers représentant la paix, le souverain pontife a lancé: "j'en appelle à la communauté internationale. J'en appelle aux pays arabes afin qu'en frères, ils proposent des solutions viables qui respectent la dignité de chaque personne humaine, ses droits et sa religion".

"Puisse Dieu concéder le silence des armes"

"Puisse Dieu concéder à votre pays, à la Syrie et au Moyen-Orient le don de la paix des coeurs, le silence des armes et l'arrêt de toute violence", a-t-il ajouté lors de la prière de l'Angelus qui a conclu la messe.

"Puissions-nous, avec l'aide de Dieu, nous convertir pour travailler avec ardeur à l'établissement de la paix nécessaire pour une vie harmonieuse entre frères, quelles que soient les origines et les convictions religieuses", a-t-il ajouté, insistant à nouveau sur le message central de sa visite, la cohabitation pacifique des chrétiens et musulmans dans la société moyen-orientale "plurielle".

Auparavant, dans son homélie, il avait adressé une prière pour que la région soit dirigée (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

L'appel du pape pour la Syrie