Publicité

L'ancien Premier ministre conservateur Alexander Stubb remporte la présidentielle en Finlande

L’élection a été marquée par des tensions avec la Russie. Les relations entre Helsinki et Moscou se sont détériorées depuis la guerre en Ukraine. Et surtout depuis que la Finlande, inquiète pour sa sécurité, a rejoint l’OTAN en avril 2023.

"Le point de départ est que je veux voir la Finlande au cœur de l'OTAN. Que nous puissions assurer la sécurité, et ne pas seulement en bénéficier. Que nous bénéficions d'un soutien solide et inébranlable, d'une défense au sein de l'alliance, car nous partageons 1340 kilomètres de frontière avec la Russie", a déclaré le vainqueur de la présidentielle.

Lors du second tour de ce scrutin, plus de 70 % des 4,3 millions d’électeurs attendus aux urnes, se sont déplacés pour voter.

"Nous avons deux excellents candidats. Et tous deux feraient un excellent président ici en Finlande. Mais la marge de victoire a été assez serrée. Je pense donc que Stubb a beaucoup de travail à faire pour unifier tout le pays", a déclaré Jim Koskinen , soutien d'Alexander Stubb.

"Je suis très fier de sa victoire. Pour moi, ses valeurs, les valeurs libérales qu'il présente sont vraiment, vraiment importantes à notre époque", estime Kimmo Erikssonl, soutien d'Alexander Stubb.

Elu pour six ans, le chef de l’Etat, qui possède des pouvoirs limités comparé au Premier ministre, est notamment en charge de la politique étrangère du pays.