Publicité

L’amour est dans le pré - "T'es grosse, tu pètes, tu te mets le doigt dans le nez ? N’écris pas !", "Encore du racisme anti-gros", "Je récapitule, un grand sourire et pas de gros c*l" : une remarque jugée "grossophobe" d’un candidat ne passe pas auprès des internautes

Ce lundi 15 janvier a été marqué par la deuxième soirée des portraits de "L'amour est dans le pré". Karine Le Marchand était donc de retour sur M6 pour présenter de nouveaux agriculteurs à la recherche du grand amour... Mais la remarque d'un candidat, jugée "grossophobe" en décrivant sa "femme idéale", a choqué les internautes.

Une remarque jugée
Une remarque jugée "grossophobe" d’un candidat de "L'amour est dans le pré" ne passe pas auprès des internautes. Capture écran M6

Qui dit nouvelle année 2024, dit forcément nouvelle saison de "L'amour est dans le pré". Ce lundi 15 janvier, les téléspectateurs ont pu découvrir une deuxième soirée dédiée aux portraits des agriculteurs de "L'amour est dans le pré". Et autant dire qu'ils étaient impatients de les découvrir. Pour cette 19e saison, Karine Le Marchand a continué de faire connaissance avec les candidats à la recherche du grand amour. Au cours de cette émission, l'animatrice est partie à la rencontre de Bruno, Mickaël, Stéphane, Renaud et Ludovic et il faut reconnaître que cette soirée était riche en émotions.

VIDÉO - (Re)découvrez les moments phares de la vie de Karine Le Marchand :

"Cette année, c'est chargé côté émotionnel"

En rencontrant tous ces nouveaux agriculteurs, Karine Le Marchand a pu en apprendre davantage sur leurs attentes, leurs espoirs, mais également leurs doutes. Elle a voulu apprendre à les cerner afin que les téléspectatrices du soir puissent leur écrire si elles le désiraient. Ces cinq agriculteurs aux histoires bien différentes avaient tous un point commun : ils ont traversé de douloureuses épreuves dans la vie. En effet, Mickaël a perdu la mère de ses deux enfants alors qu'elle n'avait que 32 ans. De son côté, Bruno a perdu sa mère d'un cancer du cerveau. Des confidences qui ont ému aux larmes les internautes. Stéphane, quant à lui, souffre de la maladie de Lyme qui le handicape au quotidien. Et enfin Ludovic est atteint d'un handicap invisible, la dyslexie. Tous ces agriculteurs en mal d'amour ont vécu des drames et des difficultés. Les abonnés de X ont alors reconnu que ce deuxième épisode des portraits de "L'amour est dans le pré" était "chargé en émotions".

"Aïe, la remarque bien grossophobe, yerk"

Si cet épisode était riche en émotions, une séquence a néanmoins été pointée du doigt par les internautes. En effet, lorsque Mickaël, âgé de 55 ans, a décrit à Karine Le Marchand sa femme idéale, une de ses remarques n'est pas passée inaperçue. Cet éleveur de vaches laitières vivant en Bretagne, a été inscrit par ses deux enfants à l'émission. Et s'il désire une "femme de caractère", il veut également une compagne qui prend "soin d'elle", laissant sous-entendre en passant que cela signifiait "une femme mince". En entendant ses propos, de nombreux abonnés de X se sont sentis offusqués. "Une femme peut être ronde et faire attention à elle..." ont-ils tenu à rappeler sur le réseau social. Autant dire que cette remarque, jugée "grossophobe" en a agacé plus d'un.

Malgré cette remarque, les internautes se sont attachés à ces nouveaux agriculteurs. Et si l'un d'entre eux pourrait faire battre votre coeur, n'hésitez pas à leur écrire jusqu'au 22 février.

VIDÉO - Karine Le Marchand vexée : cette petite phrase de Ludo (L’amour est dans le pré) qui lui fait prendre “un coup de vieux”