Publicité

Lambert Wilson ébranlé par un drame familial : "J’ai eu l’impression d’être déraciné"

Discret sur sa vie privée, Lambert Wilson a pourtant décidé de faire une exception et d’ouvrir les portes de son refuge bourguignon à Paris Match. Le comédien, qui a fait son retour mercredi au cinéma dans Les Choses simples d’Eric Besnard, a accueilli nos confrères dans le moulin cher à son cœur. Une maison dans laquelle il a su trouver une source d’apaisement alors qu’il traversait il y a 13 ans l’une des pires épreuves d’une vie.

"Mes parents sont morts. On a vendu la maison familiale, et je n'ai plus eu de contact avec mes proches. J'ai vraiment eu l'impression d'être déraciné, que tout ce qu'on avait vécu pendant 40 ans, vers Rambouillet, tout ce qu'on avait planté, avait été réduit à néant en quelques semaines. Mes parents étaient pour moi des montagnes et elles avaient disparu. Ici, je recrée un endroit à peu près stable, comme un ponton. (..) C'est là où je dépose mes objets, mes archives... et surtout là où je fais venir mes amis. Ils sont mes garde-fous, ma famille élective", confie-t-il avec émotion et sans filtre au sujet de ce grand bouleversement.

S’il a retrouvé une stabilité et un hav...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi