Publicité

L'Algérie éliminée de la CAN: "Beaucoup de joueurs sont finis", l'avis cash de Riolo sur les Fennecs

Tout le monde en a pris pour son grade. Après l'élimination de l'Algérie contre la Mauritanie en Coupe d'Afrique des nations, mardi 23 janvier, Daniel Riolo a vivement critiqué les joueurs algériens et son sélectionneur Djamel Belmadi dans l'After Foot sur RMC. "Ce n'est la faute de personne si ce n'est à eux-mêmes, à leur médiocrité, à un coach qui est au bout du rouleau complet", a d'abord déclaré Daniel Riolo.

"Les coachs au bout du rouleau, on le voit souvent dans l'attitude, a-t-il poursuivi en parlant de Djamel Belmadi. Dans la façon dont ils sont, leur allure, comment ils sont habillés. (...) Il est presque un peu délabré... Je pense que tout à ça a une signification depuis leur victoire en 2019. C'est une décrépitude. Là, c'est un fiasco total pour cette sélection".

>> Écoutez la radio digitale RMC 100% CAN

"Belaïli, c'est un mec ultra surcoté"

En ce qui concerne les joueurs, Daniel Riolo estime que le niveau de l'effectif a été largement surestimé: "Ils sont finis. On n'ouvre pas les yeux sur le fait que beaucoup de joueurs sont complètement finis dans cette équipe. Belmadi est certainement responsable. Il a essayé de renouveler, mais il n'a pas de bons joueurs pour renouveler. Lui et son groupe sont au bout du chemin".

"Celui qui surnage, Ounas, c'est encore un petit joueur. En France, beaucoup de joueurs s'enthousiasment sur Ounas. Mais c'est un remplaçant en Ligue 1. Belaïli, c'est un mec ultra surcoté. Slimani, il est venu avec son frigo", a-t-il aussi jugé.

Avant de conclure: "En Algérie, les gens sont beaucoup plus lucides que les Algériens en France. Ces derniers, un peu plus royalistes que le roi, sont toujours dans un orgueil parfois démesuré à trop vouloir défendre leur sélection et la voir plus belle qu'elle ne l'est. Je pense que énormément se sont trompés".

Article original publié sur RMC Sport