Publicité

Est-ce que l'alcool s'évapore complètement à la cuisson ?

Le processus d'évaporation de l'alcool pendant la cuisson est une transformation physique fondamentale influencée par la chaleur. Lorsqu'un plat contenant de l'alcool est chauffé, la chaleur agit sur la boisson alcoolisée. À mesure que la température augmente, elle atteint le point d'ébullition de l'alcool, soit environ 78°C. À ce stade, l’alcool contenu dans la boisson, plus volatil, passe de l'état liquide à l'état gazeux, se transformant en vapeur qui s’échappe de la casserole. Les saveurs de l'alcool peuvent donc persister dans les mets en contribuant au goût final de ces derniers, ce qui permet de profiter des saveurs sans les effets de l'alcool non évaporé. Grande ou petite quantité d’alcool résiduel, ceci dépend du processus qui lui-même dépend de la température, de la durée de cuisson, du type d'alcool utilisé, ainsi que de sa teneur.

Même si la température joue un rôle clé, car elle détermine le taux d'évaporation pendant la cuisson, le temps de cuisson est également un élément à prendre en compte. En effet, plus le plat mijote longtemps sur le feu, plus la partie d’alcool évaporé est importante. Par conséquent, plus la température est élevée et la durée de cuisson prolongée, plus l'évaporation est efficace :

D’ailleurs, pour éviter les conséquences indésirables des liquides alcoolisés et rester en bonne santé, vous ne devez pas dépasser une certaine dose d’alcool.

Le mode de cuisson est un élément à ne pas négliger dans le phénomène d’évaporation de l’alcool. Certains (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quelle est la partie la plus froide du frigo ?
Quelle figure de style est la plus utilisée dans les discours politiques pour influencer les auditeurs ?
Pourquoi dit-on "À un de ces quatre" ?
Faut-il écrire "à toute à l’heure" ou "à tout à l’heure" ?
Pourquoi la mimolette est-elle orange ?