Publicité

"Il avait l'air plutôt calme": stupeur à Caen après l'agression au couteau d'une professeure par un élève

Le Lycée Malherbe de Caen, le 13 septembre 2022 - BFMTV
Le Lycée Malherbe de Caen, le 13 septembre 2022 - BFMTV

Un élève de 15 ans du lycée Malherbe à Caen a agressé une professeure de français avec un couteau ce mardi, la blessant au cou. Les jours de l'enseignante ne sont pas en danger et l'adolescent a été rapidement interpellé par les forces de l'ordre. Placé en garde à vue, le suspect doit subir un examen psychiatrique ce mercredi, a appris BFMTV.

Dans son lycée, le choc et l'incompréhension dominent. Personne n'est en mesure d'expliquer pourquoi cet élève, "qui avait l'air plutôt calme" selon l'une de ses camarades de classe, s'en est pris à une professeure de français. Âgé de 15 ans, le garçon faisait sa rentrée en classe de seconde cette année et sa première rentrée dans l'établissement.

"Il s'agit d'un élève jusqu'à présent sans histoires", indiquait dans un communiqué la procureure de la République de Caen Amélie Cladière.

"Il y a eu un gros coup de panique"

Mais pendant une interclasse ce mardi, vers 11h15, il a porté un coup de couteau à une enseignante. "Les témoins n'ont pas fait état d'une altercation, ni d'aucun incident entre cet élève et cette professeure depuis le début de l'année", explique le parquet.

Les forces de l'ordre interviennent rapidement. "On était stressés", témoigne au micro de BFMTV une lycéenne qui était quelques salles plus loin. "Il y a un policier qui est entré dans notre classe pour nous demander si cet élève-là s'était introduit dans notre classe. On lui a répondu que non et il est parti", raconte-t-elle.

"Il y a eu un gros coup de panique", poursuit l'élève.

Selon les témoignages de plusieurs lycéens recueillis par France Bleu et des sources officielles, c'est une élève de seconde qui lui a prodigué les premiers secours en attendant l'arrivée des pompiers. La radio locale indique que la jeune fille de 15 ans, jeune pompier volontaire, a déchiré sa chemise pour faire un point de compression sur la plaie.

Le suspect, lui, quitte les lieux, racontent des témoins auprès du Parisien. Il est arrêté à la sortie du lycée, "plaqué au sol et menotté", avant d'être mis en garde à vue.

"Un tel acte, on ne se l'explique pas"

Le geste n'a toujours pas été justifié. Le lycée Malherbe est un établissement réputé calme, proche du centre de Caen, qui compte 2100 élèves, classes préparatoires incluses.

"Je suis dans ma quatrième année, et je dis que nos élèves sont très gentils", assure Jean-Christophe Bidet, proviseur. "C'est incompréhensible ce qu'il s'est passé ce matin. Un tel acte, on ne se l'explique pas."

À la suite de ce "grave incident", les cours seront suspendus demain matin, mercredi, de 8 heures à 9 heures et demie, selon le site du lycée.

En déplacement aux Sables-d'Olonne, le ministre de l'Éducation nationale Pap Ndiaye a affirmé qu'il allait se rendre au lycée Malherbe "dès que possible dans les jours à venir". Il "réaffirme sa solidarité et son soutien envers tous les enseignants et rappelle qu'aucune menace ou agression, physique ou verbale à leur encontre ne peut être tolérée."

Article original publié sur BFMTV.com