Lady Diana : “une certaine appréhension…”, un courrier teinté d’inquiétude écrit après son divorce dévoilé

Bestimage

En juillet 1996, un an avant son accident tragique sous le pont de l’Alma à Paris, Lady Diana est au cœur de la tourmente en raison de son divorce avec le prince Charles. Cette année-là, le divorce est acté après quatre ans de séparation et 15 ans de mariage. Entre aveux d’infidélité et interviews choc, la famille royale est, à l’époque, secouée par la vie conjugale de Lady Diana et son mari. Parallèlement, la mère de William et de Harry jouit d’une grande popularité. Celle qui était surnommée la princesse de cœur est aussi très engagée. Elle est investie dans de nombreuses associations pour la défense des droits des enfants mais aussi contre le cancer ou encore le sida. En 1996, elle démissionne de son poste de marraine de la Fondation néo-zélandaise pour les aveugles. C’est cette lettre de démission que The Telegraph a dévoilé en exclusivité. Dans ce courrier, Lady Diana se livre sur ses inquiétudes. "Même si j’aborde l’avenir avec espoir, je le fais aussi avec une certaine appréhension car il y a un certain nombre de questions que je devrai résoudre", a-t-elle écrit ajoutant : "Alors que je cherche à réorganiser ma vie, il ne me sera pas possible de vous fournir le bon niveau d’engagement et je pense qu’il y a peut-être quelqu’un d’autre mieux placé pour vous soutenir dans toute ce que vous faites", avait-elle estimé. C’est donc avec lucidité et transparence que l’ex-femme de Charles avait préféré jeter l’éponge (...)

Lire la suite sur Closer

Charles III et Camilla : Versailles, Elizabeth II et couple Macron, tout savoir sur leur visite en France
Harry a 39 ans : l’anniversaire du prince a révélé les vraies intentions de la famille royale
Tony Meilhon : "Tout se paye…", la terrible menace du meurtrier de Laëtitia Perrais après une nouvelle sentence
Disparition de Maddie McCann : ce rebondissement qui risque de faire s'écrouler l'enquête
Sophie Davant : "j’avoue que…", elle rectifie une rumeur persistante sur William Leymergie