Publicité

L'administration Biden approuve un projet pétrolier controversé dans l'Alaska

Le projet approuvé permettra la production de 576 millions de barils de pétrole sur environ 30 ans, selon un document. Il entraînera au total l'émission indirecte de l'équivalent de 239 millions de tonnes de CO2.

Le gouvernement américain a approuvé le 13 février un grand projet pétrolier en Alaska, le projet Willow du géant américain ConocoPhillips, déclenchant la colère des défenseurs de l'environnement aux Etats-Unis, qui avaient lancé une vaste campagne pour alerter sur ses conséquences néfastes pour le climat.

Joe Biden avait promis de ne pas autoriser de nouveaux forages pétroliers et gaziers sur les terres fédérales

Le projet a été réduit à trois zones de forage contre les cinq initialement demandées par l'entreprise, a toutefois fait valoir le ministère de l'Intérieur, en charge des terres fédérales aux Etats-Unis.

L'exploitation pétrolière sera située dans une zone appelée la réserve nationale de pétrole, dans le nord-ouest de l'Alaska. Il s'agit de terres appartenant à l'Etat américain, alors que le président démocrate Joe Biden était arrivé au pouvoir en promettant de ne pas autoriser de nouveaux forages pétroliers et gaziers sur les terres fédérales.

L'équivalent des émissions de 64 centrales à charbon durant un an

Le projet approuvé permettra la production de 576 millions de barils de pétrole sur environ 30 ans, selon le document du ministère. Il entraînera au total l'émission indirecte de l'équivalent de 239 millions de tonnes de CO2.

Cela représente l'équivalent des émissions de 64 centrales à charbon durant un an, selon un outil de calcul de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA). Pour donner un ordre de grandeur: les Etats-Unis ont relâché en 2020 l'équivalent de 5,9 milliards de tonnes de CO2, selon l'EPA.

Soucieux dans le même temps de donner des gages aux défenseurs de l'environnement, le gouvernement américain a annoncé travailler sur des protections supplémentaires pour une vaste zone de la réserve nationale de pétrole. Il a également annoncé vouloir interdire de façon permanente les forages sur une grande zone de l'Océan arctique, bordant cette réserve.

Les défenseurs du projet Willow y voient une source d'emplois, et une contributi[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi