Publicité

L'acteur Philippe Caubère mis en examen pour "viols sur mineur" et "agressions sexuelles sur mineures"

Le comédien de 73 ans a passé 48 heures en garde à vue avant d'être déféré. Trois jeunes filles, mineures au moment des faits, ont porté plainte contre lui.

L'acteur Philippe Caubère a été mis en examen ce jeudi 8 février pour "viols sur mineur" et "agressions sexuelles sur mineures", a appris BFMTV de source judiciaire, confirmant une information du Parisien.

Le comédien de 73 ans a passé 48 heures en garde à vue avant d'être déféré et mis en examen par un juge d'instruction du tribunal judiciaire de Créteil.

Trois jeunes filles ont porté plainte contre Philippe Caubère dans cette affaire. Elles étaient mineures au moment des faits.

Les derniers faits remontent à 2021

Aujourd'hui âgée de 30 ans, la première victime présumée aurait été abusée entre le 1er octobre 2010 et le 8 mai 2011 à Saint-Mandé (Val-de-Marne), puis entre le 9 mai 2011 et le 31 décembre 2019 à La Fare-les-Oliviers (Bouches-du-Rhône). Dans cette affaire, l'acteur est mis en examen pour "viol sur mineur" et "agression sexuelle sur mineure".

La deuxième victime présumée avait 16 ans, et lui 61 ans, au moment des faits. Ils seraient survenus entre le 1er mars 2012 et le 31 octobre de la même année. Le parquet les a qualifiés de "viol sur mineure" et "agression sexuelle sur mineur par personne ayant autorité sur la victime". L'avocate de cette jeune femme est Me Negar Haeri.

La dernière affaire est la plus récente. Elle porte sur des faits qui se seraient déroulés à Paris et La Fare-les-Oliviers entre le 1er janvier 2019 et le 31 août 2021. Alors mineure, la jeune fille a aujourd'hui 20 ans. Philippe Caubère est soupçonné de "corruption sur mineur de plus de 15 ans".

L'enquête se poursuit

Après ses mises en examen, le septuagénaire s'est vu signifier un placement sous contrôle judiciaire avec obligation de répondre aux convocations dans le cadre de justice restaurative (APCARS).

En parallèle, il lui est interdit d’exercer une activité impliquant un contact habituel avec les mineurs et l’interdiction d’entrer en relation avec les victimes. Philippe Caubère a également reçu l'obligation de suivre des soins. Jointe par BFMTV, l'avocate de l'acteur n'a pas souhaité réagir pour le moment.

L'enquête, initialement ouverte par le parquet de Créteil, se poursuit désormais dans le cadre d'une instruction judiciaire, menée par des policiers de la Sûreté territoriale du Val-de-Marne.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Godrèche, après Jacquot, elle accuse Doillon