L'accord Chantiers-Fincantieri pourrait être abandonné

·1 min de lecture
L'ACCORD CHANTIERS-FINCANTIERI POURRAIT ÊTRE ABANDONNÉ

PARIS (Reuters) - La France, l'Italie et la Commission européenne discuteront mercredi de l'éventuel abandon du rachat des Chantiers de l'Atlantique par l'italien Fincantieri, ont indiqué deux sources proches du dossier.

L'entretien téléphonique, auquel participeront le ministre français des Finances, le ministre italien de l'Industrie et la commissaire européenne à la Concurrence, est prévue à 18h15, selon l'agenda publié de Bruno Le Maire.

Le gouvernement français a accordé le 30 décembre dernier un mois supplémentaire à Fincantieri pour reprendre les Chantiers de l'Atlantique, prolongeant une cinquième fois l'accord de cession officiellement signé en 2018.

Le projet de rapprochement devait donner naissance à un nouveau champion européen - un "Airbus de la mer" - sur un marché de la construction navale percuté par la pandémie.

L'accord reste soumis à l'approbation des autorités antitrust européennes.

(Elisa Anzolin et Gwenaelle Barzic, version française Juliette Portala, édité par Jean-Michel Bélot)