La Russie va construire une station radar en Crimée

Vue du pont qui connecte la Russie à la péninsule de Crimée. La Russie a l'intention de mettre en place en 2019 une nouvelle station radar d'alerte avancée en Crimée, rapporte jeudi l'agence de presse Interfax, qui cite une source proche des services de sécurité de cette péninsule annexée par Moscou. /Photo prise le 26 novembre 2018/REUTERS/Pavel Rebrov (Reuters)

MOSCOU (Reuters) - La Russie a l'intention de mettre en place en 2019 une nouvelle station radar d'alerte avancée en Crimée, rapporte jeudi l'agence de presse Interfax, qui cite une source proche des services de sécurité de cette péninsule annexée par Moscou.

L'annonce de cette nouvelle installation militaire intervient peu après l'incident naval au cours duquel les forces russes ont saisi dimanche trois navires de la marine ukrainienne au large des côtes de Crimée et fait prisonniers leurs équipages.

La nouvelle station radar, qui pourra détecter des missiles balistiques et missiles de croisière encore à grande distance, sera construite près de la ville portuaire de Sébastopol, où est basée la flotte russe de la mer Noire, a-t-on dit de même source à Interfax.

Le ministère russe de la Défense a annoncé pour sa part mercredi qu'il allait déployer de nouveaux missiles sol-air S-400 en Crimée d'ici la fin de l'année.

(Andrew Osborn; Eric Faye pour le service français)