La Russie dément masser des troupes sur la frontière nord-coréenne

Des complexes anti-aériens russes ont été vus ces deniers jours transportés sur des convois ferroviaires que les témoins pensaient aller en direction de la Corée du Nord

L’armée russe assure qu’il s’agit d’exercices et dément masser des troupes sur la frontière nord-coréenne. Alexander Gordeyev, le porte-parole du district militaire de l’Extrême-orient russe, assure qu’il s’agit de “manœuvres de combats planifiées”.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov refuse de donner d’autres explications : “Ce qui touche au déploiement et redéploiement des troupes à l’intérieur du pays n’entre pas dans la catégorie des affaires publiques. Tout pays constitue sa propre défense en réagissant aux changements de la situation internationale.”

La Corée du Sud s’est placée en alerte ce vendredi craignant de nouvelles tensions alors que Pyongyang célèbre mardi le 85e anniversaire de la création de son armée.

Le Conseil de Sécurité de l’ONU menace de prendre des “sanctions” pour contraindre Pyongyang à abandonner ses programmes d’armements interdits par les Nations Unies.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages