La mission de l'Onu au Libéria officiellement terminée

MONROVIA (Reuters) - La mission des Nations unies qui avait été déployée au Liberia en 2003 pour rétablir l'ordre à la suite de deux guerres civiles particulièrement meurtrières a mis fin officiellement jeudi à ses opérations. Le Liberia a dépendu fortement de la Mission des Nations unies au Liberia (Minul), qui a compté jusqu'à 15.000 casques bleus et a réduit ses tâches et ses effectifs ces derniers mois, jusqu'à ce que le contrôle soit officiellement transféré jeudi aux forces libériennes. La présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf, a déclaré à Reuters que beaucoup avait été fait pour préparer la transition mais que cela n'était pas suffisant à ce stade. "Les contraintes des ressources ne nous ont pas permis d'aller aussi loin que nous aurions aimé en termes de formation à la sécurité, de logistique et de soutien à nos forces de sécurité", a estimé la présidente. A partir de vendredi, 1.240 soldats et 606 policiers des Nations unies vont rester sur le terrain au Liberia, mais ils ne seront là que pour intervenir en cas d'urgence. (Alphonso Toweh; Eric Faye pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles