Publicité

"La Dream Company" : Arthur organise sa rêve-party

On a vu la nouvelle émission imaginée par Arthur et ses équipes hier soir sur TF1 : “La Dream Company”. Comme il y a 15 ans dans “Rêve d’un soir”, l’animateur réalise les rêves des téléspectateurs. Sortez les mouchoirs.

Crédit : Twitter
Crédit : Twitter

Les fanzouzes n’ont pas pu s’empêcher de crier au plagiat hier soir : “La Dream Company” ne serait qu’une copie de “C’est pour nous, c’est cadeau” proposé par leur idole Cyril Hanouna sur C8. C’est oublier un peu vite qu’entre 2001 et 2003, Arthur présentait un format intitulé “Rêve d’un soir”, déjà en prime-time sur TF1. Une époque que les fanzouzes ne peuvent pas connaître puisque la plupart n’étaient pas nés.

L’émotion pure a laissé place à des sentiments pré-fabriqués

Toutefois nombreuses sont les différences entre “Rêve d’un soir” et “La Dream Company”. Car en 15 ans, la télé a changé : les émissions ne se font plus en plateau mais en extérieur. Arthur n’est plus l’animateur-roi et s’entoure désormais systématiquement de sa bande de potes. Enfin l’émotion pure a laissé sa place à des sentiments pré-fabriqués.

“La Dream Company” repose sur un concept très fort de réaliser les rêves de téléspectateurs. On a ainsi vu Mélanie et Emilie qui rêvaient d’offrir un voyage à l’Ile Maurice à leurs grands-parents. On a vu Laurence qui rêvait de se réconcilier avec sa fille dans le monde du cirque ou encore Delphine qui rêvait de danser avec Chris Marques. La mécanique avec les agents de la Dream-company (incarnés par Claudia Tagbo, Jarry, Chris Marques, Issa Doumbia ou Bruno Guillon) fonctionne plutôt bien malgré des séquences inégales.

Rien d’innovant

Tout est fait pour faire pleurer dans les chaumières mais en raison d’une trop grande scénarisation, tout cela a manqué de spontanéité et d’émotion. Chris Marques a pourtant tout donné pour la demande en mariage de Delphine en allant même jusqu’à organiser une séquence de danse géniale dans un supermarché avec Jean-Marc Généreux pour surprendre la candidate. L’émotion de la jeune femme, impressionnée par les caméras, est restée au fond du caddy.

Heureusement tout a mieux fonctionné avec Issa Doumbia qui a permis à la jeune Chloé de danser sur scène avec Matt Pokora. La jeune fille n’en croyait pas ses yeux et ça se sentait.

Finalement “La Dream Company” n’a absolument rien d’un plagiat de Cyril Hanouna mais emprunte plutôt ses ressorts à “Stars à domicile”, “Surprises sur prise” ou “Rêve d’un soir” alors qu’on attendait un format plus original. Mais pour que la télé innove vraiment, on peut toujours rêver.

Pour son lancement “La Dream Company” a rassemblé 2, 762 millions de téléspectateurs et 16 % de Part d’Audience. Malgré ce faible score, l’émission permet à TF1 d’être leader de la soirée.

Thomas Joubert