L1 - L'OL s'offre l'OM et reste au contact de Monaco

LIGUE 1 – Transparent mais bien heureux en première période, l’OL a finalement remporté le choc de la 18e journée face à l’OM (2-0), dimanche, au Groupama Stadium. Les Gones (3es) ont désormais trois points d’avance sur les Marseillais (4es).

Mariano Diaz a été un poison pour l’OM dimanche. (AP Photo/Laurent Cipriani)

 

Il suffit parfois d’une boulette pour changer le destin d’une rencontre. Archi-dominé en première période, l’OL a profité d’une grossière erreur de main de Mandanda sur un coup franc anodin de Fekir pour ouvrir la marque dimanche au Groupama Stadium (6e). Un seul tir lors des 45 premières minutes : les Gones n’avaient pas fait pire à domicile depuis plus d’un an. Conquérants lors du premier acte, les Phocéens ont trouvé sur leur route un excellent Lopes, auteur de 2 arrêts décisifs face à Rami (13e) puis Ocampos (37e).


LE FILM DU MATCH

En seconde période, les Lyonnais ont affiché un visage plus séduisant et ont rapidement doublé la mise sur un but plein d’opportunisme de Mariano Diaz, sur un service de Cornet (56e). Mais c’est encore l’OM qui s’est créé le plus d’occasions. D’abord sur un coup franc de Payet arrêté par Lopes (56e), puis sur un tir sur le poteau de Sanson (71e), avant un triple arrêt décisif de Lopes (90+3e).


Après 12 matches sans revers, l’OM marque le pas et perd 3 points précieux dans la course au podium. Ce 3e succès de rang en L1 permet à l’OL de rester au contact de Monaco (2e), avec le même nombre de points.

Les tops et les flops
L’homme du match côté lyonnais se nomme Anthony Lopes, auteur de 6 arrêts décisifs dont 3 sur la dernière offensive phocéenne (90+3e). Mariano a été un poison devant, tout comme Cornet. Pour le reste, l’OL n’a pas fait un grand match. L’OM a bien joué en première période, à l’image d’un Payet inspiré, mais Mandanda a tout gâché en se transformant en savonette sur le coup franc de Fekir. Cela fait désormais 10 ans que les Marseillais n’ont plus gagné à Lyon.


Et pour finir on n’a pas aimé : 
La banane sortie par les supporters de l’OL pendant l’échauffement de Mandanda. Une honte.