Publicité

L’Université de Liège a demandé à ces parents l’intitulé de la thèse de leur enfant, et ce n’est pas gagné

TIKTOK - La question était a priori très simple : « Pourriez-vous nous donner le titre de la thèse de votre enfant ? ». C’est ce qu’a demandé l’Université de Liège, en Belgique, à des parents de doctorants à l’issue d’une cérémonie de remise de diplôme, samedi 23 mars. Elle a compilé les réponses dans une vidéo TikTok aussi drôle que tendre, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

« C’est sur un énorme chat sauvage, qui a vécu il y a quelques millions d’années. Je crois que c’est “Smurledon” », tente par exemple le père d’une paléontologue, l’une des 254 diplômé(e)s de l’année 2023 à l’ULiège. En réalité, le titre de la thèse de sa fille est « Disparité, évolution et convergence des prédateurs à forme féline » – et le nom de « l’énorme chat » est Smilodon.

« Il semblerait que mon père soit une star maintenant, s’est amusée la nouvelle doctorante sur X (anciennement Twitter), où la vidéo de l’université a été partagée par Juliette Ferry-Danini, philosophe de la médecine et chercheuse en Belgique. Je vous jure que c’était sa première coupe de champagne. »

Comme ce père, d’autres parents interrogés peinent à réciter l’intitulé exact de la thèse de leur descendant – quand un autre refuse d’abord tout simplement d’essayer. Pour leur défense, cette drôle d’expérience de l’ULiège met aussi en avant la complexité de ces intitulés, du moins pour les personnes étrangères à ces champs de recherche. « On dirait des formules de magie », ironise ainsi un internaute.

Mais ce qui semble faire l’unanimité – au-delà de la ressemblance physique parfois frappante entre les enfants et leurs parents –, c’est la tendresse dans le regard des premiers, et la fierté dans celui des seconds. « C’est super cool de voir des parents qui font tout leur possible pour comprendre quelque chose qui sans doute les dépasse complètement », applaudit un internaute sur Instagram.

À voir également sur Le HuffPost :

Menaces d’attentats par les ENT : Nicole Belloubet suspend les messageries dans toutes les écoles

Au lycée Maurice-Ravel, après le départ du proviseur, l’ambiance est lourde et la confusion toujours présente