Publicité

L’UE s’accorde sur une première régulation historique de l’intelligence artificielle

À l’issue de négociations intenses, les États membres et le Parlement européen ont trouvé un "accord politique" sur un texte encadrant l’IA.

L'Union européenne s'est accordée sur une régulation de l'intelligence artificielle. - Credit:THOMAS TRUTSCHEL / Photothek / dpa Picture-Alliance via AFP

Les colégislateurs de l'Union européenne ont trouvé un « accord politique » sur un texte qui doit favoriser l'innovation en Europe, tout en limitant les possibles dérives de l'intelligence artificielle. Après trois jours de négociations intenses, les États membres et le Parlement européen se sont accordés vendredi 8 décembre sur une législation inédite au niveau mondial pour réguler l'IA.

« Historique ! L'UE devient le premier continent à fixer des règles claires pour l'utilisation de l'IA », s'est félicité le commissaire européen Thierry Breton, à l'origine du projet présenté en avril 2021. Depuis cette date, les discussions ont traîné en longueur. Le dernier round de négociation, démarré mercredi après-midi, aura lui-même duré près de 35 heures…

Les IA génératives au cœur des négociations

Le processus avait été percuté en fin d'année dernière par l'apparition de ChatGPT, le générateur de textes de la société californienne OpenAI, capable de rédiger des dissertations, des poèmes ou des traductions en quelques secondes. Ce système, comme ceux capables de créer des sons ou des images, a révélé au grand public le potentiel immense de l'IA. Mais aussi certains risques. La diffusion sur les réseaux sociaux de fausses photographies, plus vraies que nature, a par exemple alerté sur le danger de manipulation de l'opinion.

Ce phénomène des IA génératives a été intégré dans les négociations en cours, à la demande des eurodéputés qui insistent sur un encadrement spécifi [...] Lire la suite

VIDÉO - L'UE s'accorde sur une régulation historique de l'intelligence artificielle