Publicité

L’oncle de Kate Middleton, Gary Goldsmith, est dans « Celebrity Big Brother » et la princesse n’avait pas besoin de ça

Kate Middleton, ici en juillet 2022, et son oncle Gary Goldsmith, dans « Celebrity Big Brother ».
AFP / ITV Kate Middleton, ici en juillet 2022, et son oncle Gary Goldsmith, dans « Celebrity Big Brother ».

ROYAUME-UNI - C’est une publicité dont Kate Middleton se serait sans doute bien passée en ce moment. Un oncle de la princesse de Galles, Gary Goldsmith, a fait son entrée dans la téléréalité britannique Celebrity Big Brother, ce lundi 4 mars. L’homme d’affaires de 58 ans a un parcours encombrant pour la famille royale et une langue déjà bien pendue, au moment où Buckingham traverse un début d’année difficile.

La couronne du roi Charles III apparaît enfin sur le logo du site du gouvernement britannique

Le principe de Celebrity Big Brother est semblable à celui de Loft Story : des candidats (ici, des célébrités) sont isolés pendant un certain temps dans une maison, et l’un d’eux est éliminé chaque semaine. Après six ans d’absence, le programme a présenté lundi le casting de sa 23e saison, gardé secret jusqu’au dernier moment. Parmi eux, un candidat de Love Island UK, un acteur de la série Netflix Heartstopper, une ancienne présentatrice… et Gary Goldsmith.

Dans son portrait, le frère cadet de la mère de Kate Middleton, Carole, se présente comme « l’oncle de la future reine de notre pays », comme vous pouvez le voir dans le tweet ci-dessous. « Elle est simplement parfaite », ajoute-t-il, avant de raconter sa première rencontre avec le prince William. « Catherine cuisinait et William a dit : “Salut, tu veux une tasse de thé ?” Tout à fait normal », s’amuse-t-il.

Un « bad boy »… condamné pour une violences conjugales

Gary Goldsmith, qui a gagné des millions de livres grâce à son agence de recrutement, affirme aussi vouloir « rétablir la vérité » sur son image de « bad boy ». Pour prouver qu’il n’en est pas un ? Pas sûr. « Agacer les gens est sans doute mon hobby préféré. Tout mon être est bourré de malice et de danger. C’est un cauchemar absolu de vivre avec moi. Ce n’est pas pour rien que j’ai eu quatre femmes », plaisante-t-il.

Mais la réalité est plus grave. Derrière cette image de « bad boy », il y a notamment une condamnation en 2017 à un an de travaux d’intérêt général et 5 000 livres d’amende (environ 5 800 euros actuellement) pour avoir frappé son épouse. Gary Goldsmith a reconnu lui avoir asséné un coup au visage qui l’a fait tomber, devant leur domicile, après une dispute dans un taxi.

Sa présence dans l’émission a suscité la colère, notamment de la part de l’association caritative Women’s Aid, se disant « déçue ». « Les producteurs doivent savoir que sa participation va affecter des femmes ayant survécu à des violences conjugales », regrette-t-elle. « ITV [le diffuseur de l’émission, ndlr], vous devriez avoir honte », écrit quant à elle la critique télé du Telegraph, Anita Singh.

De son côté, Big Brother indique que « tous les participants prennent part à un entraînement pour leur langage et leur comportement avant d’entrer dans la maison » et souligne que Gary Goldsmith s’est excusé pour son comportement.

Rumeurs et spéculations sur l’état de santé de Kate Middleton

Au même moment, la famille royale doit déjà faire face à des turbulences. Kate Middleton a été hospitalisée le 16 janvier pour une opération chirurgicale de l’abdomen et doit rester en convalescence au moins jusqu’au 31 mars. Depuis presque deux mois, les spéculations vont bon train sur les raisons de cette intervention (Buckingham a seulement indiqué qu’il ne s’agissait pas d’un cancer) et sur l’état de santé de l’épouse du prince William.

Si certains internautes évoquent avec humour une chirurgie esthétique ou une coupe de cheveux ratée, d’autres, plus sérieusement, s’interrogent sur la véritable nature de l’absence de la princesse de 42 ans, allant jusqu’à retracer ses dernières apparitions ou scruter l’évolution de son physique.

La photo publiée lundi soir par la presse américaine, montrant Kate Middleton en voiture avec sa mère, n’a pas dissipé ces interrogations. « Il y a déjà des théories du complot qui disent que la photo a été trafiquée (...) au lieu de mettre un terme aux rumeurs, ce cliché - qui était clairement non autorisé - a généré encore plus de spéculations », analyse auprès de l’AFP Joe Little, rédacteur en chef de Majesty Magazine.

Mardi, un couac a encore nourri les inquiétudes. Le ministère de la Défense a dans un premier temps annoncé la présence de Kate Middleton le 8 juin à l’une des parades de « Trooping the Colour », célébrant l’anniversaire officiel du roi, avant de supprimer cette mention de la page du site de l’armée consacrée à l’événement. Le palais de Kensington, à qui il revient de rendre public l’agenda de la princesse et du prince William, n’a pas confirmé.

Dans une interview au Sun, Gary Goldsmith assure avoir parlé à sa sœur au sujet de Kate Middleton. « Il se passe beaucoup de choses dans la famille en ce moment, a-t-il confié. C’est assez stressant. Alors la dernière chose que je souhaite, c’est de leur apporter encore plus de stress. »

À voir également sur Le HuffPost :

Kate Middleton ou le prince Louis ? Cette photo de Noël inédite de la princesse de Galles sème le doute

Eurovision 2023 : Kate Middleton a fait une apparition surprise au piano