Publicité

« L’Odyssée de “La Planète sauvage” » : l’épopée d’un dessin animé culte

La Planète sauvage, film d'animation de René Laloux et Roland Topor, fait l'objet d'un livre sur les coulisses de son tournage.  - Credit:Capricci
La Planète sauvage, film d'animation de René Laloux et Roland Topor, fait l'objet d'un livre sur les coulisses de son tournage. - Credit:Capricci

Un grand classique matriciel de l'animation a soufflé en 2023 ses 50 bougies, et il est français : La Planète sauvage de René Laloux, incroyable dessin animé de SF quasi expérimental, couronné du Grand Prix du jury au Festival de Cannes en 1973. Depuis les coulisses homériques de sa production jusqu'à son influence cruciale sur de nombreux auteurs, un livre somme récapitule les tenants et aboutissants de ce film fascinant à redécouvrir de toute urgence. Intitulé sobrement L'Odyssée de La Planète sauvage*, l'ouvrage nous embarque dans une aventure passionnante, dont les prémices remontent à la fin des années 1960.

En cette décennie quasi désertique pour le cinéma d'animation français, il fallait une bonne dose d'inconscience pour se lancer dans la production d'un film animé ouvertement destiné aux adultes. Et particulièrement en France. Tout commence donc avec la rencontre entre deux kamikazes : René Laloux, autodidacte venu de nulle part, et Roland Topor, artiste protéiforme, notamment fondateur du mouvement artistiquePaniqueavec Fernando Arrabal et Alejandro Jodorowsky.

À LIRE AUSSI « Mars Express » : un réjouissant spectacle high-techAprès leur fructueuse collaboration sur deux courts-métrages, ils choisissent d'adapter très librement un roman de science-fiction français paru en 1957 et signé Stefan Wul. Son titre : Oms en série. Et c'est le compositeur Alain Goraguer (capable de passer des accompagnements jazzy de Serge Gainsbourg aux illustrations musica [...] Lire la suite