L’Italie révèle avoir aidé l’Allemagne a démanteler une cellule islamiste

L’Italie a révélé ce vendredi avoir aidé à démanteler une cellule “radicalisée” basée à Berlin. Au total, 11 membres ont été arrêtés, dont certains étaient en contact avec Anis Amri, l’auteur présumé de l’attentat contre le marché de Noël de Berlin.

Lutumba Nkanga et Soufiane Amri, un Congolais et un Marocain considérés comme “prêts à accomplir des actes violents” ont été arrêtés début décembre en Italie lors d’un banal contrôle d’identité.

Le jeune Marocain avait été expulsé vers l’Allemagne.

“Il y a une série d‘échanges de messages dans les chat rooms qu’ils utilisaient, qui montrent que leur objectif était d’aller combattre en Syrie, même au prix d’un sacrifice personnel maximum”, a déclaré Antonio Bocelli, de la police anti-terroriste italienne.

Dans les semaines qui ont suivi leur arrestation, les enquêteurs italiens ont pu établir un lien entre Soufiane Amri et l’auteur présumé de l’attentat de Berlin, Anis Amri qui figurait dans les contacts du premier, les deux hommes n’ayant aucun lien de parenté, même s’ils partagent le même nom de famille.

L’attaque au camion avait fait 12 morts et des dizaines de blessés. Son auteur avait été abattu quelques jours plus tard à Milan.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages