L’impact de l’envoi et du stockage de mails sur l’environnement

En France, 2% des gaz à effet de serre sont générés par l'envoi et le stockage de nos e-mails. Dans le cadre de l’accord mondial sur le climat qui sera signé ce vendredi soir à New York, faisons un point sur ce type consommation d’énergie que représentent nos mails.

Quand on envoie ou qu'on stocke un mail, il passe par des data centers, en français centre de données, des bâtiments avec de gros ordinateurs qui réceptionnent, retransmettent, et gardent votre message. Ces machines consomment beaucoup d'énergie, à tel point qu'envoyer 6 mails par jour équivaut à un trajet de 1 km en voiture. Sur une période d'un an, vous émettez autant de CO2 qu'une voiture sur un trajet Paris-Nantes.

Réduire son impact écologique

Pour réduire son impact écologique, il suffit d’effectuer des gestes simples comme par exemple nettoyer régulièrement sa boîte de réception pour ne pas stocker trop de mails inutiles, installer un anti-spam ou encore éviter d'envoyer de mettre trop de destinataires en copie. 

En 2020, on estime que l'utilisation d'Internet émettra plus de gaz à effet de serre que le transport aérien. Pour plus d'information, vous pouvez consulter le guide de conseils mis à votre disposition par l'ADEME, l'agence de l'énergie.