Publicité

L’Horloger de Saint-Paul (France 5) - Rochefort et Noiret, amis pour la vie

Lyon, années soixante-dix. Un paisible horloger voit sa quiétude brisée par le meurtre dont son fils s'est rendu coupable, non sans quelques circonstances atténuantes. Hostilité, compréhension, quelles relations s'établiront entre ces deux êtres qu'une génération, une éducation séparent ?...

À lire également

Confinement : La Sélection SVOD pour s’évader en restant chez vous (PHOTOS)

En 1973, lorsque Bertrand Tavernier propose le rôle du commissaire Guilboud à Jean Rochefort, celui-ci, alors au début de sa carrière, jubile : "Je suis ravi de tourner avec Noiret, c’est un grand !" Sur le tournage, à Lyon, les deux hommes, qui partagent la passion commune de l’équitation, deviennent amis. " Il y avait entre eux une admiration mutuelle qui n’a fait que croître au fil des jours", résume Tavernier. Les deux acteurs se retrouveront neuf fois sur d’autres films avec un plaisir intact. Transposant dans sa ville natale, Lyon, un roman noir de Simenon qui se déroule dans le Connecticut, Bertrand Tavernier livre un premier film étonnement maîtrisé, qui doit beaucoup à la bouleversante composition de Philippe Noiret, parfait en père déboussolé. Prix Louis-Delluc 1973, et Ours d’argent à Berlin en 1974.

L’Ho...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi