Publicité

« L’Homme aux mille visages » de Sonia Kronlund : itinéraire d'un caméléon génial

Sonia Kronlund. - Credit:
Sonia Kronlund. - Credit:

Il y a d'authentiques histoires auxquelles les meilleurs romanciers ne pourraient faire croire. Même sous la plume d'une enquêtrice aussi expérimentée que Sonia Kronlund, productrice de l'émission Les Pieds sur terre (sur France Culture), celle de ce quadragénaire qui a longtemps sillonné le monde sous le nom de Ricardo, d'Alexandre, de Daniel ou de Richard semble le fruit d'une imagination débridée. Ici argentin, là espagnol, brésilien ou portugais, fils d'un cheminot de Buenos Aires, d'un juge de Rio mort dans un accident d'hélicoptère et/ou d'un cancer, Ricardo-Daniel-Alexandre se présente ici en ingénieur ou en policier, là en photographe ou en urgentiste d'exception –  le récit de ses interventions lors des massacres du Bataclan et de la mort d'une des victimes dans ses bras est un chef-d'œuvre de retenue. Pur produit d'une époque où l'on peut multiplier les alias sur les réseaux sociaux et organiser son ubiquité à l'aide de photos photoshopées, de comptes mails anonymisés et de pages Facebook rivales, la vie de ce Janus ne relève pas seulement de la mythomanie. Elle s'offre comme un produit d'appel pour site de rencontres conçu afin de répondre à un certain désir féminin : aimable, poli, propre sur lui, toujours partant pour emménager et engendrer, l'imposteur est ici doux et mélancolique, là passionné et violent, jamais en manque d'un romantisme de roman-photo.

Fantômas

L'enquête commence lorsque Marianne, la compagne française de ce Zelig, se met à f [...] Lire la suite