Publicité

L’hommage d’Emmanuel Macron à l’infirmière et aux policiers tués

Emmanuel Macron, ici s’adressant aux journalistes à Hiroshima au Japon, lors du sommet des dirigeants du G7, le 21 mai 2023.
Emmanuel Macron, ici s’adressant aux journalistes à Hiroshima au Japon, lors du sommet des dirigeants du G7, le 21 mai 2023.

FRANCE - Emmanuel Macron a rendu hommage ce mardi 23 mai à l’infirmière décédée après une agression au couteau ainsi qu’aux trois policiers tués dans une collision, et à l’agent de la direction des routes fauché par une voiture ces derniers jours.

« À Villeneuve-d’Ascq, Reims, Sainte-Soulle, en quelques jours, plusieurs agents de l’État ont perdu la vie dans des conditions tragiques. Ils étaient engagés pour les autres », a souligné le président sur son compte Twitter.

Députés et membres du gouvernement ont par ailleurs observé une minute de silence à l’Assemblée nationale ce mardi en hommage aux agents publics.

Trois jeunes policiers ont été tués dans une collision dimanche dans le Nord, percutés par un véhicule à contresens, en excès de vitesse et dont le conducteur était fortement alcoolisé et drogué, selon les éléments d’enquête dévoilés lundi par la procureure de Lille.

Lundi en début d’après-midi, une infirmière de 37 ans avait été agressée au couteau à l’hôpital de Reims. Elle est morte au milieu de la nuit suivante. L’agresseur présumé, un homme de 59 ans aux antécédents psychiatriques lourds, est soupçonné d’« assassinat », mais aussi de « tentative d’assassinat », une secrétaire médicale ayant elle aussi été blessée lors des faits.

Lundi encore, un agent de la DIRA, la Direction interdépartementale des routes Atlantique, a perdu la vie, fauché par un automobiliste de 70 ans ayant perdu le contrôle de son véhicule sur la RN11 reliant Niort à La Rochelle.

À voir également sur Le HuffPost :

Roubaix : un hommage national sera rendu aux policiers morts

Les violences contre les médecins en forte augmentation, les généralistes en première ligne