Publicité

L’histoire oubliée d’Edmond Albius et de la vanille réunionnaise

Gaëlle Bélem sur les traces d'un héros méconnu de son île, La Réunion.  - Credit:F. Mantonvani pour Gallimard
Gaëlle Bélem sur les traces d'un héros méconnu de son île, La Réunion. - Credit:F. Mantonvani pour Gallimard

Cette petite île de l'océan Indien avait une histoire extraordinaire à nous raconter, de celles qui font aussi la mémoire d'un peuple à la traversée des siècles et des frontières. Le roman de la Réunionnaise Gaëlle Bélem, Le Fruit le plus rare – qui était en lice pour le prix Renaudot des lycéens 2023 –, revient sur les traces d'Edmond Albius et de sa découverte à propos de la technique de la pollinisation de la vanille.

Une histoire vieille de deux siècles qui revit sous la plume aiguisée, voluptueuse et sans détour de l'autrice, professeure d'histoire et romancière, pour une immersion gourmande et captivante dans le XIXe siècle. C'est naturellement que l'idée de dépoussiérer la vie de ce jeune Linné réunionnais, héros national méconnu, est venue à Gaëlle Bélem.

Dans cette biographie romancée où se mêlent merveilleux, mythologie créole et folklore réunionnais, l'autrice revient sur la vie de ce jeune esclave orphelin prédestiné comme ses semblables à une vie de labeur, de souffrance et d'anonymat.

« Edmond est un homme muet, explique-t-elle. S'il n'avait pas découvert la méthode de pollinisation manuelle de la vanille, il serait totalement inconnu aujourd'hui. Écrire ce roman, ce fut d'abord donner des mots, une pensée, des émotions vraisemblables à un homme dont on ne sait à peu près rien. Faire une biographie d'Edmond, c'est laisser d'abord place à mon imaginaire en tenant compte du possible, du probable et du passé. Dès lors, la question est avant tout [...] Lire la suite