Publicité

L’histoire méconnue du « Titanic des Alpes » bientôt remonté à la surface

Il a été surnommé « Le Titanic des Alpes ». Comme le légendaire paquebot qui a tragiquement coulé au fond de l’Atlantique en 14 avril 1912, le Säntis (ou Saentis selon les orthographes) possédait lui aussi une machine à vapeur à trois cylindres. Et comme le Titanic, sa poupe s’est soulevée lorsqu’il a coulé dans les eaux du lac de Constance. C’est en 1933, après 40 ans de service, que le navire a fait naufrage dans ce lac à la frontière de l’Allemagne, de l’Autriche et de la Suisse.

À ses plus belles heures, le Säntis transportait jusqu’à 400 personnes sur le lac. Mais dans les années 30, face à des difficultés financières, les propriétaires du bateau choisissent de remplacer son moteur à charbon par un nouveau moteur à pétrole. Une décision qui ne permettra pas de sauver le ferry. Au contraire. Son destin est écrit : le Säntis doit disparaître. Mais la compagnie en charge du navire estime que sa démolition coûterait trop chère. Alors, il est décidé de le faire couler au milieu du lac de Constance à l’issue d’une cérémonie d’adieu.

Une campagne de dons lancée

Plus de 90 ans après cet évènement, une équipe espère remonter le bateau à la surface. La Ship Salvage Association, formée par des passionnés, a lancé un financement participatif afin de procéder à l’opération. Au total, 200 000 francs suisses ont été récoltés, soit environ 210 000 euros.

Ne manquait plus qu’une autorisation officielle des autorités. La suisse leur a finalement accordé au début du mois de février....


Lire la suite sur ParisMatch